Quelle est la différence entre IaaS, PaaS et SaaS ?

Publié le 06/05/2021 par Caroline Rousseau et Gitanjali Maria

Connaître la différence entre IaaS, PaaS et SaaS peut vous aider à choisir les bons modèles de cloud computing pour répondre à vos besoins.

Il existe trois types de modèles de cloud computing que vous pouvez utiliser : Software-as-a-Service (SaaS), Platform-as-Service (PaaS) et Infrastructure-as-a-Service (IaaS). Chaque modèle propose divers niveaux de prise en charge, d’autonomie et de ressources.

Pour les responsables IT ou les chefs d’entreprises, choisir le bon modèle de service cloud est crucial pour s’assurer que les tâches sont réalisées en temps et en heure, que des efforts supplémentaires ne sont pas requis et que vos coûts n’excèdent pas votre budget. 

Si vous ne savez pas exactement quel modèle de cloud computing pourrait répondre à vos besoins, ne vous inquiétez pas. Nous vous expliquons les différents modèles, leurs avantages et inconvénients, ainsi que les cas où ils s’appliquent.

1. Software-as-a-Service (SaaS)

Imaginez que vous louez une chambre meublée où l’entretien, la gestion et la décoration de la pièce sont gérés par un tiers. Le modèle SaaS en est l’équivalent IT. Avec le modèle SaaS, votre entreprise n’a pas besoin d’investir dans des ressources matérielles informatiques, de développer ou d’entretenir des applications ou logiciels. Ces tâches sont gérées par le fournisseur du SaaS. 

Des outils tels que Gmail, Zoho CRM ou Salesforce qui ne requièrent qu’une connexion via navigateur font partie des SaaS les plus connus.

SaaS
Aperçu de Salesforce Sales Cloud (source)

Avantages du SaaS

  • Implémentation facile et rapide
  • Coûts réduits et aucune connaissance technique requise

Défis du SaaS

  • Options de personnalisation de l’application et du réseau limitées
  • Contrôles du stockage et de la sécurité des données limités, ce qui augmente les risques

2. Platform-as-a-Service (PaaS)

Imaginez que vous louez un appartement semi-meublé où l’entretien et la gestion sont gérés par le propriétaire, mais vous pouvez modifier l’agencement des pièces à votre guise. 

Un fournisseur de PaaS met à votre disposition toutes les ressources requises pour créer, tester et déployer votre application, mais vous êtes libre de personnaliser l’interface et les paramètres comme bon vous semble. Google App Engine et Amazon Elastic Beanstalk sont des solutions PaaS qui peuvent vous aider à élaborer des applications.

PaaS
Exemple d’architecture d’application créée avec Google App Engine (source)

Avantages du PaaS

  • Coût réduit de développement et de déploiement des applications
  • Prise en charge du développement personnalisé des applications

Défis du PaaS

  • Compatibilité avec les langages de programmation ou les frameworks web de votre choix pas toujours assurée
  • Problèmes éventuels de sécurité dus à l’hébergement des données sur des serveurs tiers

3. Infrastructure-as-a-Service (IaaS)

Imaginez que vous louez un appartement non meublé ; bien qu’il appartienne au propriétaire, c’est à vous qu’il revient de vous en occuper, de l’entretenir et de le meubler. 

Un fournisseur d’IaaS met à votre disposition tous les éléments matériels requis (stockage, réseaux, serveurs, virtualisation, etc.) pour créer et exécuter vos applications logicielles. Il vous incombe de créer, fournir et gérer les applications, les systèmes d’exploitation et les middlewares (logiciel tiers). AWS, Microsoft Azure et Rackspace font partie des plateformes IaaS les plus répandues.

IaaS
Capture d’écran de Microsoft Azure (source)

Avantages de l’IaaS

  • Contrôle accru de votre infrastructure par rapport aux autres modèles
  • Évolutivité élevée et coûts d’infrastructure réduits comparés aux outils sur site

Défis de l’IaaS

  • Problèmes éventuels de personnalisation avec les systèmes hérités
  • Nécessité de former ou d’embaucher des équipes pour assurer la sécurité, la continuité des opérations et la sauvegarde

Différence entre IaaS, PaaS et SaaS

Ce sont les éléments technologiques mis à votre disposition par le fournisseur de cloud et les éléments que vous avez à gérer qui distinguent ces trois modèles les uns des autres. Le tableau ci-dessous indique les éléments dont le fournisseur est responsable pour chaque cas de figure.

IaaS, PaaS ou SaaS : quel modèle choisir et dans quels cas l’utiliser ?

Étudions les différents scénarios où vous pourriez avoir besoin d’un modèle particulier ou d’une combinaison de plusieurs d’entre eux.

IaaS

L’IaaS met à votre disposition les matériaux d’infrastructure de base. 

Les cas de figure où un IaaS peut s’avérer utile sont les suivants :

  • Vous avez une solide connaissance des réseaux, serveurs, middlewares, etc.
  • Vous avez déjà investi dans des systèmes d’exploitation, middlewares, etc.
Qui devrait utiliser un IaaS ?
Le modèle IaaS évite aux start-ups et aux PME de devoir investir dans la création ou les ressources de matériel IT. Il peut également être apprécié des grandes entreprises souhaitant bénéficier d’une plus grande flexibilité au niveau matériel. Bien souvent, les plateformes IaaS complémentent les ressources sur site dans un modèle de cloud hybride, ce qui améliorer l’évolutivité.

PaaS

Le modèle PaaS vous permet de construire des applications personnalisées dans un framework déterminé. Cela vous permet de créer une interface utilisateur et des fonctionnalités basées sur vos besoins et votre façon de travailler.

Les cas de figure où un PaaS peut s’avérer utile sont les suivants :

  • Vous avez une petite équipe de développeurs mais aucune ressource matérielle.
  • Vous voulez économiser les coûts d’infrastructure mais souhaitez construire une application personnalisée.
  • Vous voulez avoir le contrôle sur l’interface de votre application mais pas sur son backend.
Qui devrait utiliser un PaaS ?
Le PaaS est généralement prisé des développeurs et des start-ups qui savent créer des applications logicielles mais qui n’ont pas les ressources requises pour les héberger. Les plateformes PaaS ne peuvent être utilisées que par les entreprises ou travailleurs indépendants qui ont de l’expérience en développement et
intégrations logicielles.

SaaS

Vous pouvez choisir un SaaS, vous inscrire en ligne et vous en servir immédiatement. Vous n’avez pas besoin de passer du temps ou d’affecter des ressources pour l’implémenter.

Les cas de figure où un SaaS peut s’avérer utile sont les suivants :

  • Vous voulez une solution logicielle rapidement et ne savez pas comment en créer une.
  • Vous voulez économiser du temps et de l’argent.
  • Vous êtes prêt à payer des frais d’abonnement mensuel (ou à louer un logiciel).
  • Vous n’œuvrez pas dans le développement logiciel mais voulez un outil pour automatiser vos opérations.
Qui devrait utiliser un SaaS ?
Le SaaS s’avère particulièrement utile pour les start-ups et les PME qui n’ont pas les ressources ni l’expertise requises pour créer des applications, mais qui ont tout de même besoin d’évoluer avec des outils IT. Cela dit, les solutions SaaS d’aujourd’hui sont également prisées de toutes les entreprises en raison de leur disponibilité, de leurs coûts réduits et du peu de maintenance qu’elles requièrent.

Peut-on combiner ces différents modèles de service cloud ?

Il est possible d’utiliser ces trois modèles ensemble. Pour votre CRM, vous pouvez par exemple utiliser un SaaS prêt à l’emploi tel que Nimble ou Salesforce. Votre département RH peut quant à lui faire appel à un logiciel de paie conçu par votre équipe IT sur Google App Engine (une plateforme PaaS). Pour finir, votre logiciel de communication interne pourrait bien être une application créée par cette même équipe IT sur une plateforme IaaS telle que Microsoft Azure

Ce cas de figure est tout à fait réalisable et s’adapte à tous les budgets et besoins commerciaux. Dans ce type de scénario, la synergie entre les outils se révèle cruciale au bon fonctionnement et doit être prise en compte au moment de la recherche d’applications. Par exemple, dans le cas ci-dessus, le CRM basé sur le cloud doit s’intégrer à votre application de messagerie pour faciliter la communication entre vos commerciaux.

Le SaaS est le service de cloud computing le plus fréquemment utilisé

D’après Gartner (article en anglais), l’adoption du cloud se poursuit à grande échelle : le marché du SaaS devrait représenter d’ici 2022 près de 151 milliards de dollars de revenus, celui de l’IaaS, 74 milliards de dollars et celui du PaaS, 58 milliards de dollars.

Les travailleurs indépendants, les PME et même les grandes entreprises font appel aux outils SaaS en raison de leur facilité d’utilisation, de leurs exigences d’entretien réduites ainsi que de leur évolutivité. 

Vous souhaitez en savoir plus ? Consultez notre catalogue de logiciels de gestion du cloud, de logiciels de communication cloud ou encore de logiciels de stockage en ligne pour découvrir davantage de produits.

Cet article peut faire référence à des produits, programmes ou services qui ne sont pas disponibles dans votre pays, ou qui peuvent être limités par les lois ou règlements de votre pays. Nous vous suggérons de consulter directement l'éditeur du logiciel pour obtenir des informations sur la disponibilité du produit et le respect des lois locales.


Partager cet article