Desktop-as-a-Service ou bureau virtuel : quelle différence ?

Publié le 22/02/2022 par Caroline Rousseau et Sukanya Awasthi

D’après une étude Gartner (disponible en anglais), le nombre d’utilisateurs de Desktop-as-a-Service (DaaS) devrait croître de 150 % entre 2020 et 2023. Tout indique que les logiciels de DaaS et de bureau virtuel vont être de plus en plus plébiscités.
virtual desktop infrastructure

Alors que les employés reviennent, pour certains, au bureau, les entreprises cherchent à implémenter un modèle de travail hybride. Elles s’intéressent donc aux infrastructures de bureau virtuel (Virtual Desktop Infrastructure en anglais, abrégé VDI) et aux logiciels Desktop-as-a-Service pour répondre aux exigences du télétravail.

Desktop-as-a-Service et bureau virtuel : de quoi s’agit-il ?

Un Desktop-as-a-Service, ou DaaS, désigne un logiciel de cloud computing proposant des services de bureau sur Internet à des fins de stockage des données, d’analytics, de traitement et d’intégration. Il est souvent proposé sous forme de modèle payant par utilisateur. Un terminal physique, où le logiciel de DaaS est déployé, communique avec un espace de travail hébergé sur le cloud de l’entreprise. Pour les employés en quête de flexibilité, les logiciels de DaaS représentent une option peu coûteuse, simple et sécurisée.

Quant au Virtual Desktop Infrastructure ou bureau virtuel, il fournit une interface où les environnements de bureau sont hébergés virtuellement sur un serveur central. Un environnement de bureau désigne une application qui s’exécute sur un système d’exploitation et donne aux utilisateurs accès à des composants standards d’interface utilisateur (icônes, barres d’outils, fonds d’écran et widgets). Le logiciel de bureau virtuel divise les serveurs en bureaux virtuels auxquels les utilisateurs peuvent accéder grâce à des terminaux tels que des ordinateurs portables, des tablettes ou des smartphones.

Dans cet article, nous allons vous présenter l’intérêt que ces logiciels représentent ainsi que les avantages et les inconvénients de ces environnements virtuels.

Le Desktop-as-a-Service et le bureau virtuel dans un modèle de travail hybride

La flexibilité est le concept clé du futur et les employés cherchent de plus en plus à travailler dans un environnement hybride. La façon dont ils envisagent leur lieu de travail semble avoir évolué depuis le début de la pandémie. En 2020 et les deux années qui ont suivi, nous avons tous dû nous plier à des confinements plus ou moins longs et respecter les règles de distanciation sociale. Aujourd’hui, les petites et moyennes entreprises veulent adopter des logiciels de télétravail pour mettre en place une flexibilité hybride. En effet, le télétravail est de moins en moins considéré comme une solution temporaire.

Lorsque l’on adopte un modèle de travail hybride, il est plus important que jamais d’utiliser des outils collaboratifs et des logiciels de communication d’équipe. Le télétravail faisant désormais partie du quotidien de bien des employés, il faut compter sur des outils collaboratifs de plus en plus flexibles pour créer la synergie entre les employeurs et les équipes. Les entreprises sont alors amenées à repenser le bureau à domicile pour les employés afin d’accroître la productivité, qui est parfois compromise par le basculement entre différents systèmes, l’utilisation de logiciels de VPN, et d’autres problèmes techniques.

L’intérêt des logiciels collaboratifs

Pour les entreprises de taille réduite, entretenir un environnement de bureau virtuel en interne peut être un véritable défi, surtout à l’heure du télétravail. Entre les mises à jour système et la maintenance ponctuelle, les configurations virtuelles réduisent la charge de travail qui pèse sur les équipes IT. De plus, les logiciels de DaaS et de bureau virtuel facilitent le partage d’applications si les bureaux sont hébergés sur un emplacement centralisé tel qu’un data center sécurisé. Ce type de configuration permet aux entreprises de récolter et de consolider des données issues de plusieurs unités et les soulage de la gestion et l’acquisition d’infrastructures internes.

Desktop-as-a-Service ou bureau virtuel : que choisir ?

Les logiciels de DaaS et de bureau virtuel ont chacun leurs avantages et leurs inconvénients. 

Parmi les facteurs à prendre en compte, on peut nommer les cas d’étude (comment les consommateurs, les partenaires et les autres parties prenantes interagissent avec l’entreprise), les capacités organisationnelles et la demande commerciale dans son ensemble.

Comparons les logiciels DaaS et de bureau virtuel en nous appuyant sur quatre critères.

1. Contrôle des données

En matière de contrôle des données, le bureau virtuel fournit un contrôle accru à l’équipe IT d’une entreprise en dédiant toutes les ressources à un seul utilisateur ou à une seule organisation (un modèle à locataire unique). Le logiciel DaaS, par contre, fonctionne à partir d’un modèle multi-entité où il donne aux fournisseurs le contrôle sur les déploiements et autres terminaux pour les clients. Cela signifie qu’il existe un risque accru de problèmes de sécurité et de fuite de données sur les projets DaaS.

2. Coût

Le bureau virtuel fonctionne à partir du modèle de consommation de dépenses d’investissement (CAPEX, de l‘anglais “capital expenditure”) dans lequel une entreprise réalise des dépenses pour générer de futurs bénéfices. À l’inverse, le DaaS fonctionne à partir d’un modèle basé sur les dépenses d’exploitation (OPEX, de l’anglais “operating expenses”) ou un modèle hybride OPEX/CAPEX où une entreprise réalise des dépenses pour assurer le maintien des activités quotidiennes, ce qui fait du DaaS un système plus coûteux (article en anglais).

3. Flexibilité

Pour déployer un bureau virtuel, il faut généralement plus de temps que pour une solution DaaS. La maintenance, l’installation et la sécurité sont gérées par l’utilisateur final. Les systèmes DaaS sont généralement déployés rapidement du côté client, car l’installation de l’infrastructure du logiciel est effectuée par le fournisseur de DaaS. Une solution de bureau virtuel est souvent difficile à modifier après coup, alors qu’un logiciel de DaaS est généralement déjà configuré.

4. Maintenance

Les plateformes de bureau virtuel exécutent une mise à jour manuelle, ce qui signifie que l’équipe IT d’une organisation devra réaliser plus fréquemment des audits et des mises à jour sur ces outils. En effet, la mise à jour annuelle pourrait bien ne pas suffire pour de tels systèmes.

Et maintenant ?

La pandémie de COVID-19 a poussé les entreprises à adopter un modèle de travail plus flexible. Il est donc naturel que la collaboration soit désormais au cœur des préoccupations des organisations soucieuses d’implémenter des modèles hybrides. En dépit des défis que représentent des solutions telles que le DaaS et le bureau virtuel, la flexibilité, la productivité et la réduction des coûts qu’elles garantissent aident les PME à s’adapter aux évolutions du monde du travail.

Et maintenant ? Consultez notre catalogue de logiciels Desktop-as-a-Service pour trouver l’outil qu’il vous faut.

Cet article peut faire référence à des produits, programmes ou services qui ne sont pas disponibles dans votre pays, ou qui peuvent être limités par les lois ou règlements de votre pays. Nous vous suggérons de consulter directement l'éditeur du logiciel pour obtenir des informations sur la disponibilité du produit et le respect des lois locales.


Partager cet article

À propos des auteurs

Analyste de contenu spécialisée dans les tendances et enjeux des nouvelles technologies dans l'univers professionnel. Passions : Albert Camus, l'art, les énigmes.

Analyste de contenu spécialisée dans les tendances et enjeux des nouvelles technologies dans l'univers professionnel. Passions : Albert Camus, l'art, les énigmes.


Analyste de contenu pour le Royaume-Uni, elle prodigue aux PME des conseils sur les tendances technologiques émergentes et les logiciels répondant à leurs besoins.

Analyste de contenu pour le Royaume-Uni, elle prodigue aux PME des conseils sur les tendances technologiques émergentes et les logiciels répondant à leurs besoins.