6 étapes pour réaliser l’étude de faisabilité d’un projet

Publié le 12/01/2022 par Olivia Montgomery et Caroline Rousseau

méthodologie d'une étude de faisabilité

Imaginons que vous ayez une idée en tête pour créer un nouveau produit ou service, ou une nouvelle stratégie commerciale. Vous vous demandez sûrement si votre idée est réalisable. Avez-vous l’approche, les effectifs et les outils requis pour en garantir le succès ? Est-ce le bon moment pour travailler sur ce projet, et est-il vraiment nécessaire ? Si vous comptez sur le soutien de votre manager, il faut que votre proposition tienne la route et qu’une étude de faisabilité vienne appuyer votre idée. Dans cet article, nous vous expliquerons en quoi consiste une étude de faisabilité, comment faire une étude de projet et comment répondre aux questions de base pour obtenir le feu vert.

Qu’est-ce que l’étude de faisabilité d’un projet ?

Une étude de faisabilité désigne une évaluation structurée de la faisabilité d’une nouvelle idée à but commercial, qu’il s’agisse d’un plan, d’un produit, d’un service ou d’une stratégie. L’objectif de l’étude de faisabilité est de déterminer si vous pouvez atteindre votre objectif de façon efficace, dans les délais et avec un budget raisonnable.

Une fois cette étude réalisée, vous pourrez créer un rapport et présenter vos résultats aux parties prenantes pour obtenir leur appui. Si les résultats sont acceptables, c’est-à-dire si votre idée est réalisable, le rapport sera ajouté sur le plan de votre projet et signifiera le lancement de la phase suivante. 

Maintenant que vous savez ce qu’est une étude de faisabilité, abordons la méthodologie.

Méthodologie d’une étude de faisabilité en 6 étapes

Avoir une idée, c’est bien. Avoir une bonne idée, c’est très bien. Et avoir une bonne idée réalisable, c’est encore mieux ! Dans une entreprise, il faut bien entendu éviter les pertes de temps et d’argent pour réaliser un projet qui a peu de chance d’aboutir ou de fournir les résultats attendus.

Suivez ces étapes pour réaliser une étude de faisabilité :

1. Définissez votre plan et réalisez une analyse préliminaire

Commencez par l’étude de portée du projet si vous en avez une, ou simplement tracez les lignes directrices de votre plan. Vous devez présenter votre idée de façon claire et concise avant de déterminer si cela en vaut la peine. Ensuite, répondez aux questions suivantes pour réaliser une analyse préliminaire :

  • Pourquoi ce plan est-il important pour votre entreprise ? Découle-t-il d’une évolution du marché ou d’un projet crucial pour une partie prenante ?
  • Existe-t-il déjà un marché pour cette idée ? Y a-t-il déjà des solutions similaires ou des alternatives disponibles sur le marché ? 
  • S’agit-il d’une idée nouvelle ? Il ne faut pas seulement se demander si la concurrence s’est déjà emparée de l’idée, mais aussi si votre entreprise s’y est déjà essayée. 
  • Que comptez-vous faire différemment pour garantir le succès de votre idée ? Pouvez-vous proposer ce service ou ce produit avec une meilleure qualité et/ou à un coût réduit par rapport à la concurrence ? 
  • Quels sont les risques associés à ce projet ? Quels sont les risques encourus si ce projet ne voit pas le jour ?

2. Menez une étude de marché ou réalisez une analyse de marché

Maintenant que vous savez ce que vous voulez faire, il est temps de vous assurer de bien comprendre la réalité du marché. Cette étape vous aidera à identifier les groupes démographiques des clients, les principaux concurrents, la valeur du marché et la part de marché que vous pouvez espérer décrocher avec cette nouvelle proposition.  

Vous vous demandez peut-être comment réaliser une étude de marché. Ne vous en faites pas, vous n’avez pas besoin d’embaucher de consultants externes pour réaliser cette étude, à moins que votre projet soit particulièrement risqué.

Voici plusieurs méthodes à suivre pour réaliser une étude de marché : 

  • Accueillez des focus groups.
  • Publiez des enquêtes en ligne sur les réseaux sociaux ou via un outil de sondage.
  • Menez des entretiens téléphoniques avec vos clients et/ou des experts du secteur.
  • Collectez des informations démographiques tirées des domaines publics.

Vous pouvez combiner les méthodes ci-dessus ou inventer les vôtres. Vous aurez peut-être besoin de réaliser à nouveau l’un des sondages indiqués pour répondre aux questions de faisabilité que nous allons aborder dans l’étape suivante.

3. Répondez aux questions principales de faisabilité 

Maintenant que vous savez exactement ce que vous voulez faire et que vous comprenez le marché actuel, il est temps de valider la faisabilité du plan.

Appuyez-vous sur les questions suivantes :

  • Quelle est la faisabilité opérationnelle de ce plan ? Le projet va-t-il résoudre les problèmes que vous espérez régler ? La solution est-elle fiable et durable ? Est-ce que votre entreprise peut se le permettre ?
  • Quelle est la faisabilité financière à l’heure actuelle ? Assurez-vous de pouvoir prendre en charge l’exécution financière du plan.
  • Qu’est-ce que la faisabilité économique ? Est-ce que le coût de ce plan est justifié ? Vous devriez prendre en compte des aspects tels que le coût total d’exécution et le rendement planifié. 
  • Qu’est-ce que la faisabilité technique ? Avez-vous les capacités et les ressources techniques pour mener à bien le plan dans les délais et en respectant le budget ?
  • Ce plan respecte-t-il les lois en vigueur dans votre pays ? Vous avez sûrement une idée de la légalité de votre projet, mais il est crucial de consulter les lois en vigueur avant de vous lancer.

Répondre à ces cinq questions suffira pour réaliser cette partie de l’étude, mais n’oubliez pas de prendre en compte des aspects spécifiques à votre secteur, à la taille de votre entreprise, ou à tout autre facteur qui pourrait générer de nouvelles questions relatives à la faisabilité du projet. 

Si vous hésitez, partagez les réponses que vous avez déjà collectées avec une partie prenante importante et demandez-lui son avis.

Note : vous pouvez reproduire les étapes 1 et 2 autant que nécessaires pour répondre aux questions principales de faisabilité.

4. Calculez les coûts

Maintenant, vous devez évaluer les risques économiques, les revenus potentiels et les coûts de votre plan. Vos calculs doivent être aussi détaillés que possible et inclure les coûts d’exécution du projet, les investissements fixes (matériel, espace, etc.) et les coûts opérationnels en cours.

Voici les questions à se poser au moment de réaliser ces calculs :

  • D’où viendrait le budget du projet ? Est-ce que l’entreprise doit tout payer en amont ? Faudra-t-il chercher des investisseurs externes ? 
  • Pouvez-vous vous permettre d’échouer ? Que pouvez-vous vous permettre d’absorber en matière de pertes ?
  • Quels sont les coûts variables à prendre en compte ? Quels sont les coûts fixes ?
  • Combien devez-vous gagner pour faire des bénéfices ? De combien de temps aurez-vous besoin pour être rentable ?
  • De combien aurez-vous besoin pour terminer le projet dans son ensemble ? Quels sont les coûts opérationnels en cours pour entretenir le projet ?

Une fois que vous avez terminé l’analyse de faisabilité, vous devriez revenir aux questions principales de faisabilité, puis ajouter ou modifier vos réponses en fonction.

5. Soignez votre rapport de faisabilité

Mener une étude de faisabilité n’est pas chose facile et les résultats sont cruciaux pour prendre des décisions informées. Votre réputation professionnelle peut aussi jouer pour mener l’entreprise dans la bonne direction. Il est donc temps de prendre un peu de recul ;  faites une pause puis revenez à votre projet.

Avec un regard nouveau, révisez le formatage de votre document. Vos résultats sont-ils clairs ? Les réponses sont-elles raisonnables ? Fournissez-vous une quantité satisfaisante d’informations ? Avez-vous laissé des erreurs d’orthographe ou des coquilles ? Ne sous-estimez pas l’importance d’un document professionnel et bien écrit.

6. Présentez vos résultats

L’heure est venue de présenter votre analyse de faisabilité et les résultats à votre manager ou à la personne en charge de valider le projet. Soyez honnête et sincère, même si le résultat n’est pas celui que vous espérez.

Et maintenant ? Consultez notre catalogue d’outils de gestion de projets pour trouver l’outil qu’il vous faut.

Cet article peut faire référence à des produits, programmes ou services qui ne sont pas disponibles dans votre pays, ou qui peuvent être limités par les lois ou règlements de votre pays. Nous vous suggérons de consulter directement l'éditeur du logiciel pour obtenir des informations sur la disponibilité du produit et le respect des lois locales.


Partager cet article

À propos de l'auteur

Analyste de contenu spécialisée dans les tendances et enjeux des nouvelles technologies dans l'univers professionnel. Passions : Albert Camus, l'art, les énigmes.

Analyste de contenu spécialisée dans les tendances et enjeux des nouvelles technologies dans l'univers professionnel. Passions : Albert Camus, l'art, les énigmes.