Gestion de projet agile ou modèle en cascade : que choisir ?

Publié le 21/02/2020 par Caroline Rousseau et Ankita Singh

gestion de projet agileFaut-il préférer la méthode de gestion de projet agile au traditionnel modèle en cascade ? La question ne date pas d’aujourd’hui. Tendance très actuelle, la méthode agile ne convient pourtant pas à tous les projets. Dans certains cas, votre petite entreprise obtiendra de meilleurs résultats avec le modèle de gestion de projet en cascade.

Pour cette raison, la question à poser est plus complexe : quelle est la méthode la mieux adaptée à différents types de projets ?

D’après un rapport PMI datant de 2018 (disponible en anglais), près de 44 % des projets utilisent une approche prédictive (le modèle en cascade), 30 % utilisent une approche agile et 23 % emploient une approche hybride. En d’autres termes, les entreprises utilisent les deux modèles (et parfois même simultanément) pour mener leurs projets à bien.

En tant que gestionnaire de projets, vous devrez identifier l’approche la mieux adaptée à chaque projet pour en optimiser la performance, sous peine de subir des pertes en termes de temps et d’argent investis.

Dans cet article, nous comparons les deux approches populaires de la gestion de projet. Nous analysons les caractéristiques qui les rendent uniques et donnons des exemples de logiciels de gestion de projet adaptés à chaque type d’approche, afin de vous aider à prendre la bonne décision pour votre entreprise.

Modèle en cascade : pour les projets plus simples, à court terme

Approche linéaire de la gestion de projet, ce modèle divise le processus en plusieurs étapes distinctes. Les clients ne voient que le produit fini.

Privilégiez le modèle en cascade pour les projets nécessitant une conception ou une analyse à grande échelle, où tout changement peut avoir des conséquences importantes, ainsi que pour les projets qui dépendent d’équipes polyvalentes.

Caractéristiques principales du modèle de gestion de projet en cascade

  • Repose sur un flux de travail séquentiel et une seule livraison finale : cette approche divise le projet en plusieurs tâches séquentielles plus digestes. Les tâches sont affectées aux membres de l’équipe ainsi que les délais prévus. Une fois les tâches achevées, le produit final est présenté au client.
  • Fournit des exigences claires et détaillées, dès le départ : les exigences du client sont partagées avec les acteurs du projet du début à la fin. De plus, les membres de l’équipe connaissent les exigences en matière de développement et de conception avant de commencer la programmation et la conception, ce qui facilite la tâche des gestionnaires de projets chargés de planifier les ressources, le calendrier et les budgets dès le départ.
  • Prohibe les changements continus au cours du cycle de vie du projet : lorsqu’un projet géré en cascade est prêt à livrer, le code fait l’objet de tests pour identifier les problèmes. Si la conception et le développement ne sont pas complémentaires et nécessitent un travail supplémentaire, le budget augmentera, indiquant que les exigences du client ont été mal comprises. Par conséquent, le nombre de changements possibles au cours du cycle de vie du projet sera d’autant plus limité.
  • Offre un rôle limité aux clients après la phase initiale : au départ, les acteurs du projet regroupent et organisent les exigences du client pour créer la stratégie produit. Une fois cette étape terminée, la participation du client prend fin jusqu’à la livraison du produit final.
  • Exige une documentation exhaustive : pour réduire le risque lié au roulement des collaborateurs, les projets en cascade reposent sur l’élaboration d’une documentation méticuleuse et d’une planification à toute épreuve, tout au long du projet. Un autre gestionnaire de projets ou développeur peut intégrer le projet à tout moment, sans interrompre le workflow. En outre, le volume et l’exhaustivité des documents nécessaires permettent aux gestionnaires de projets de répéter le processus sans changements conséquents, voire sans aucun changement.

À qui le modèle de gestion de projet en cascade convient-il le mieux ?

Dans le contexte des petites entreprises, cette approche peut intéresser les gestionnaires de projets informatiques plus courts, plus simples et de plus petite envergure.

Présentant clairement les exigences liées au projet dès le départ et limitant les changements possibles au cours du cycle de vie du projet, elle convient également bien aux équipes à distance. En effet, l’approche en cascade simplifie la gestion des équipes à distance et permet de veiller à ce que chaque tâche soit achevée dans les temps.

Elle est parfaitement adaptée aux projets régis par des exigences et normes strictes, dans des industries hautement réglementées (p. ex., l’aviation, la médecine ou la construction).

Quel outil de gestion de projet correspond le mieux au modèle en cascade ?

projectmanager.com diagramme de gantt

Diagramme de Gantt de ProjectManager.com (source)

Outil de gestion de projet basé sur le cloud, ProjectManager.com est conçu pour s’adapter aux projets en cascade. Grâce à ses graphiques Gantt, les gestionnaires de projets peuvent présenter le cycle de vie du projet sous forme de graphique.

L’outil leur permet également de créer des tâches et de les affecter aux membres de l’équipe. Ayant connaissance des différents aspects de chaque tâche, l’équipe peut gérer l’ensemble de la tâche dans les délais. Le tableau de bord en temps réel permet aux gestionnaires de projets de suivre la progression des tâches individuelles durant chaque phase. Complets, les graphiques illustrent clairement la progression réelle et la comparent à la progression prévue.

Le logiciel offre également des capacités illimitées de stockage des fichiers en ligne, ce qui permet de documenter l’ensemble du projet en cascade et de stocker tous les documents y ayant trait.

Méthode agile : pour les projets complexes, à long terme

Appliquée à la gestion de projet, la méthode agile privilégie la livraison itérative et incrémentale des projets. Les équipes agiles développent des produits et services en cycles courts de développement, également appelés “sprints”. Avant chaque sprint, les équipes organisent une réunion scrum pour discuter de la marche à suivre.

Utilisez l’approche agile pour les nouveaux projets nécessitant une approche créative. Vous pourrez ainsi laisser le projet mûrir et se développer, tout en le gérant avec efficacité. L’inconvénient de cette méthode est qu’elle peut s’avérer stressante pour les membres de l’équipe qui travaillent sur plusieurs projets, car les itérations et les retours des clients et d’autres acteurs peuvent arriver à tout moment.

Caractéristiques principales de la gestion de projet agile

  •  Elle privilégie une livraison incrémentale et itérative : un projet agile est conçu et visualisé dans son ensemble. Projet conséquent, il est divisé en plusieurs tâches, appelées itérations. La durée de chaque itération est comprise entre deux et huit semaines, chacune ayant un objectif unique. À la fin de chaque itération, l’équipe se penche sur la livraison de l’objectif concerné. Le projet est considéré comme réussi une fois que toutes les itérations ont été livrées au client.
  •  Les acteurs collaborent à l’analyse d’exigences complexes dans le cadre du projet : dans le cadre d’une collaboration ayant pour but de développer un produit spécifique, l’équipe analyse les exigences du projet agile. Tout au long du cycle de vie du projet, ses acteurs emploient une approche orientée équipe pour contribuer au développement du produit.
  •  Elle permet l’intégration de retours et de changements : une équipe agile livre une partie du produit avec chaque itération. Ainsi, le produit final est constamment repensé et peaufiné. Les acteurs du projet évaluent chaque itération sur la base de ses exigences commerciales, de ses fonctionnalités et des erreurs rencontrées. Les retours des clients et des acteurs sont incorporés à l’itération suivante pour assurer l’amélioration continue du produit. Ce système permet d’identifier les problèmes dès que possible et de trouver des solutions.
  •  Elle privilégie la satisfaction client : les projets de développement basés sur la méthode agile offrent la possibilité de tester la version bêta du logiciel à la fin de chaque sprint. Ces tests permettent de recueillir des retours sur le produit et de mettre en œuvre les changements nécessaires. L’utilisateur et le client participent activement au processus de développement du produit et leurs attentes sont gérées avec efficacité.
  •  Elle ne nécessite pas de documentation exhaustive : la gestion de projet agile repose sur une documentation exhaustive, continue et concise. Les équipes agiles doivent documenter l’architecture du projet, les scénarios utilisateurs, les supports de formation du personnel de soutien, les risques et d’autres informations connexes.

À qui la gestion de projet agile convient-elle le mieux ?

Dans le contexte des petites entreprises, cette approche peut intéresser les gestionnaires de projets informatiques plus complexes, dont les exigences sont vagues et indéfinies. En raison de son workflow permettant aux clients de s’impliquer pleinement dans le processus, la méthode agile convient également aux projets confiés par des clients plus proactifs.

Quel est l’outil de gestion de projet qui correspond le mieux à l’approche agile ?

gestion projet agile sprint

Sprints dans JIRA (source)

Destiné aux équipes agiles, JIRA est un outil de gestion de projet basé sur le cloud. Son tableau Scrum Jira permet de planifier les sprints et le développement itératif. Les membres de l’équipe peuvent consulter le tableau de bord à tout moment. Celui-ci permet d’améliorer la communication et la collaboration au sein de l’équipe.

Il offre également des extensions dont le but est d’augmenter l’agilité du projet. À titre d’exemple, les cartes agiles permettent d’imprimer les scénarios utilisateurs à partir du tableau Scrum Jira, afin d’informer le scrum quotidien et la planification des sprints. L’extension de gestion des modèles de projets permet aux utilisateurs de créer des projets Jira à l’aide de modèles personnalisés.

Offrant également d’autres fonctionnalités (tableaux Kanban, reporting agile, etc.), JIRA convient parfaitement aux projets agiles.

Comparaison de la méthode agile et du modèle en cascade

Comparons les aspects les plus importants de chaque approche :

gestion de projet agile

Gestion de projet agile ou en cascade : que choisir ?

Ce n’est pas une décision facile à prendre. Toutefois, nous espérons que ce guide vous aura donné une idée des avantages et des inconvénients de chaque approche. Il ne vous reste plus qu’à les comparer à vos besoins.

Voici quelques aspects dont vous pourrez tenir compte avant de prendre votre décision.

  • Identifiez les failles de vos projets passés et actuels : une fois les failles en question identifiées, essayez de déterminer comment y remédier en modifiant votre approche actuelle de la gestion de projet. Choisissez le modèle qui vous convient le mieux en examinant les besoins de votre projet et de votre entreprise.
  • Consultez votre équipe : il est crucial que les membres de votre équipe vous soutiennent dans votre décision de changer votre modèle de gestion de projet. Leurs commentaires vous permettront d’en savoir plus sur les difficultés auxquelles ils font face dans ce domaine.

Formez votre équipe et offrez-lui un soutien adéquat

Avant de changer de modèle de gestion de projet, veillez à ce que votre équipe sache qu’elle bénéficiera d’un soutien supplémentaire durant la période de transition. Ce faisant, vous mettrez fin aux objections, tout en permettant à votre équipe de maximiser sa productivité lors de l’implémentation des nouveaux workflows.


Cet article peut faire référence à des produits, programmes ou services qui ne sont pas disponibles dans votre pays, ou qui peuvent être limités par les lois ou règlements de votre pays. Nous vous suggérons de consulter directement l'éditeur du logiciel pour obtenir des informations sur la disponibilité du produit et le respect des lois locales.


Partager cet article