5 bonnes raisons d’investir dans la refonte de votre site Internet pour booster votre business

Publié le 18/07/2019 par Caroline Rousseau et Gitanjali Maria

Partager cet article

5 bonnes raisons d'investir dans la refonte de votre site Internet pour booster votre business

Les petites entreprises dont le site web est dépassé, saturé de contenus datés, trop long à charger ou illisible sur différents types d’appareils s’exposent à un risque de taille : faire fuir leurs clients. Si votre site Internet est poussiéreux, il rebute probablement vos acheteurs potentiels avant même que vous n’ayez eu le temps de présenter votre entreprise.

Les PME qui se contentent d’un site web mal conçu ne comprennent pas pourquoi la qualité d’un site a de l’importance. Un tiers des PME n’ont pas de site Internet et, parmi celles qui en ont, une sur cinq se contente d’une plateforme mal optimisée et non adaptée aux appareils mobiles. Cela peut encourager de nombreux clients à surfer ailleurs.

Temps de chargement à rallonge, optimisation mobile loupée et esthétique dépassée (illustrations déjà vues sur tous les sites concurrents et fenêtres pop-up intempestives) figurent parmi les choses que les internautes détestent le plus en ligne.

À une époque où la patience fond comme neige au soleil et où les consommateurs sont habitués à des résultats instantanés, 60 % des utilisateurs quittent les sites web qui mettent plus de
5 secondes à charger
.

En outre, 63 % des consommateurs jugent la crédibilité d’une entreprise en fonction de la qualité de son site Internet. Pour améliorer les taux de conversion, il est important de créer un site web optimisé pour les moteurs de recherche, qui aide les clients à trouver ce dont ils ont besoin et à repérer les coordonnées utiles.

Dans cet article, vous découvrirez comment améliorer votre site Internet en identifiant les fonctionnalités qui lui font actuellement défaut et en suivant quelques conseils en matière de web design et d’outils de SEO

Ce qui cloche dans la conception de votre site

Vous avez créé un site Internet lorsque vous avez lancé votre entreprise, mais vous ne l’avez pas mis à jour ou amélioré depuis ?

Il y a fort à parier qu’il a pris un coup de vieux et qu’il n’est plus du tout en phase avec les dernières tendances numériques.

Voici cinq problèmes dont souffre possiblement votre site web et les conseils pour y remédier.

 

1. Une PME sur 3 est introuvable en ligne

Il n’est pas toujours évident de suivre toutes les évolutions de l’algorithme de recherche de Google, en particulier pour les PME.

Une entreprise sur trois n’apparaît pas dans les résultats de recherche Google parce que le PageRank (un indicateur important pour l’algorithme de Google) de son site Internet est trop faible ou nul. De plus, de nombreuses PME ne comprennent pas ce qu’est la SEO (search engine optimization en anglais, soit “optimisation pour les moteurs de recherche”), qui est pourtant cruciale pour être bien classé dans les résultats de recherche Google.

indication des balises Amazon

Problèmes majeurs :

  • Mauvaise utilisation des mots-clés. Les mots-clés restent un ingrédient de base du SEO. Malheureusement, les PME ne parviennent pas à utiliser les bons mots-clés et se retrouvent dans des classements associés à des termes qui ne correspondent pas à leurs activités.
  • Mauvaise optimisation SEO. 63 % des sites web de PME n’ont pas de balises H1 et 65 % n’ont pas d’attributs ALT image. Ce ne sont que deux des facteurs qui enterrent votre page dans les résultats de recherche Google (ou SERP, pour l’anglais Search Engine Results Page).

Conseils : 

  • Révisez votre contenu. Passez en revue toutes les pages de votre site et supprimez les doublons, ajoutez des balises H1 et des attributs ALT image pour améliorer l’optimisation de chaque page.
  • Outils de SEO. Choisissez quelques outils de SEO pour améliorer le suivi de vos mots-clés, la gestion de la SEO et la web analytics.


    2. 60 % des utilisateurs n’achètent pas sur des sites obsolètes

Un tiers des PME assurent seules la maintenance de leur site web. Or, bon nombre d’entre elles n’ont pas suffisamment de temps pour le mettre à jour. Elles négligent donc souvent des caractéristiques essentielles comme l’adaptabilité, la simplicité d’utilisation, la récence du contenu et les intégrations avec les réseaux sociaux.

Un site Internet un peu trop vintage peut vous coûter deux tiers de votre public cible… et vous faire dégringoler dans les résultats Google. En effet, la récence du contenu est un indicateur clé utilisé par l’algorithme de Google pour hiérarchiser les pages web.

infographie sites obsolètes

Problème majeur :

  • Pas de contenu neuf. Selon une enquête, 29 % des consommateurs pensent qu’un site Internet est dépassé s’il n’a pas été mis à jour dans les six mois précédents. Le manque de contenus récents ou de mises à jour pousse les sites web vers le bas des classements Google. Si votre entreprise est spécialisée dans une activité en ligne, le marketing, ou des services associés aux toutes dernières tendances, le rafraîchissement de vos contenus est primordial.

Conseils :

  • Créez du contenu neuf. Lancez un blog ou une section actualités et ajoutez-y fréquemment des contenus intéressants pour vos visiteurs. Les PME qui entretiennent un blog bénéficient de 126 % de leads de plus que les autres entreprises.
  • Mettez à jour vos anciens contenus. Passez en revue les anciennes pages de votre site et dépoussiérez-les pour rendre leur contenu plus pertinent au regard des dernières tendances. Les petites modifications et les retouches structurelles mineures ne contribuent pas au rafraîchissement des contenus. Vous devez donc revoir en profondeur chaque article, voire le réécrire. La date et l’heure de mise à jour (le timestamp) améliorent le classement Google, mais elles ne suffisent pas. N’oubliez pas que Google pénalise les sites web qui modifient ces informations.


3. 21% des sites Internet de PME ne sont pas optimisés pour le mobile

Aujourd’hui, le trafic mobile représente plus de 50 % du trafic en ligne. Vous vous privez donc de nombreuses visites si votre site web n’est pas optimisé pour les appareils mobiles. Vous avez donc tout intérêt à le rendre responsive.

57 % des utilisateurs ne recommanderaient pas une entreprise dont le site web n’est pas “mobile-friendly” et sont ainsi susceptibles de migrer vers le site Internet d’un concurrent s’ils ne trouvent pas ce qu’ils cherchent depuis leur appareil mobile.

Google Test My Site
Capture d’écran de l’outil Test My Site de Google, qui permet de mesurer la vitesse de chargement de votre site sur mobile

Problèmes majeurs :

  • Quantité de contenus. Si votre site Internet est surchargé de contenus et d’images, la lisibilité et la navigation sur mobile en pâtissent. Cependant, si vous élaguez trop d’informations et d’éléments pour plaire aux utilisateurs mobiles, vous risquez de les frustrer en les empêchant de trouver ce qu’ils cherchent. Un contenu optimal et suffisamment léger améliore la navigation sur votre site web.
  • Vitesse de chargement et de navigation. Le temps moyen de chargement complet d’une landing page mobile est de 22 secondes. C’est peut-être trop pour la patience de vos utilisateurs ; 36 % des sites Internet pèsent plus de 2 Mo et chargent en plus de 7 secondes. Or, le taux de rebond augmente exponentiellement après 3 secondes.

Conseils :

  • Créez un site web évolutif. Pour les versions mobiles et PC de votre site Internet, donnez la priorité aux contenus et aux fonctionnalités répondant aux intentions de vos clients et aux objectifs de votre site. Par exemple, de nombreuses personnes se renseignent sur mobile mais ne finalisent leurs achats que sur PC. Il est essentiel d’adapter votre site Internet pour répondre aux besoins de vos clients sur différents appareils. De nombreux logiciels de web design incluent des modèles adaptés au mobile.
  • Testez votre site web mobile. Google recommande de tester la simplicité de navigation et la vitesse de chargement des pages des sites Internet avec son outil Test My Site. Pensez à compresser les images et les textes pour assurer un chargement plus rapide. Intéressez-vous aussi à la manière dont les utilisateurs interagissent avec votre site mobile pour comprendre s’il répond bien à leurs attentes.


4. 93 % des sites web de PME manquent de “call to action”

Vous voulez que les visiteurs de votre site Internet deviennent vos clients. Alors pourquoi tant d’entreprises oublient d’indiquer leurs coordonnées de façon visible ? Si vos clients potentiels ne les trouvent pas, ils passeront rapidement au site web de l’un de vos concurrents.

Selon une enquête, 42 % des visiteurs quittent un site web s’il n’inclut pas d’informations pratiques.


Problèmes majeurs :

  • Coordonnées manquantes. 93 % des sites web de PME n’incluent pas d’adresse e-mail et 49 % des PME n’indiquent pas de numéro de téléphone de contact sur la page d’accueil de leur site.
  • Pas de liens vers les réseaux sociaux. 91 % des sites Internet de PME n’incluent pas de widget Facebook. Le chiffre s’élève à 94 % pour les widgets Twitter.

Conseils :

  • Ajoutez vos coordonnées. Vous pouvez afficher vos coordonnées de différentes manières :
  • Ajoutez votre adresse e-mail et vos informations de contact en pied de toutes vos pages. Le téléphone et l’e-mail sont les moyens de contact préférés selon une enquête consommateurs.
  • Créez une page “Contact” qui reprend votre adresse physique, un lien de localisation Google Maps, une adresse e-mail, un numéro de téléphone et d’autres informations utiles.
  • Associez vos comptes de réseaux sociaux à votre site web. Ajoutez des widgets Facebook, Twitter, LinkedIn et autres à votre page d’accueil ou en pied de page. Vous assurerez ainsi la continuité du trafic de vos visiteurs entre vos profils de réseaux sociaux et votre site web. Et n’oubliez pas d’être actif et d’interagir avec vos clients sur ces différentes plateformes.
  • Ajoutez une fonctionnalité de chat en direct. 73 % des utilisateurs préfèrent poser leurs questions via un chat en direct. Et vous avez 20 % de chances supplémentaires de convertir plus efficacement grâce à la messagerie en ligne, sans parler des leads additionnels que vous pourrez récolter. Jetez un œil aux applications de chat en direct les plus appréciées dans notre répertoire GetApp de logiciels de support en ligne.


5. 40 % des clients se préoccupent de la sécurité de leurs achats en ligne

4 utilisateurs sur 10 s’inquiètent de la sécurité des sites Internet sur lesquels ils font leurs achats en ligne. Selon une autre enquête, 49 % des consommateurs ne font pas confiance à l’e-commerce car ils craignent les piratages informatiques et les violations de leur vie privée. De plus, les internautes prennent en compte la fiabilité du site marchand et n’hésitent pas à annuler le processus d’achat avant sa finalisation.

Un site web non sécurisé peut vous faire perdre des clients et de l’argent. Le symbole SSL (un petit cadenas) permet aux utilisateurs de distinguer facilement les sites sécurisés des autres.

L’algorithme de recherche de Google classe plus bas les pages non sécurisées. Google signale par ailleurs toutes les connexions et les sites web non cryptés (page en anglais).

Plateforme d'aide logiciel google chrome
Google Chrome aide à repérer les sites web qui ne sont pas cryptés en HTTPS (source)

Problèmes majeurs :

  • Pas de certificat SSL. Sans certificat SSL, les données envoyées depuis un navigateur vers un serveur web ne sont pas cryptées et sont donc susceptibles d’être volées ou manipulées.
  • Plug-ins vulnérables. Les plug-ins permettent d’améliorer la fonctionnalité d’un site web. Pour des sites de gestion de contenu web comme WordPress, des milliers de développeurs différents créent des plug-ins dont les niveaux de sécurité sont très variables. Ils sont souvent la cible d’attaques injection SQL.

Conseil :

À qui confier la refonte de votre site Internet : équipe interne ou externe ?

Voici quelques arguments à prendre en considération :

  • Équipe interne (marketing/informatique). Vous pouvez confier la refonte de votre site Internet à une équipe interne si :
  • vous employez des web designers
  • vous pouvez investir beaucoup de temps dans la conception du projet
  • vous êtes prêt à investir dans un logiciel de web design

Une refonte en interne peut être la solution la plus économique, puisqu’elle ne vous coûtera probablement que quelques centaines d’euros selon les modèles et les thèmes que vous choisirez.

  • Agence ou travailleur freelance. En confiant votre site à des spécialistes externes, vous vous simplifiez la tâche et vous pouvez vous concentrer sur vos activités principales. Vous devrez :
  • Sélectionner un bon prestataire
  • Collaborer avec ce prestataire pour établir des objectifs et des échéances précis

Une agence peut vous coûter 7 000 €, tandis qu’un freelance vous reviendra à 3 000 € en moyenne.

Étape suivante : fixer des objectifs et des échéances

La refonte d’un site Internet n’est pas un long fleuve tranquille. Pour obtenir un bon ROI et atteindre vos objectifs (augmentation du trafic et du taux de conversion), vous devrez investir du temps et de l’argent.

Selon plusieurs études, 64 % des PME ont déjà conscience de l’intérêt des logiciels de web design et 27 % en adopteront un dans les deux ans à venir. Alors, qu’attendez-vous ?

Lancez-vous dans votre projet de refonte de site web. Si vous ne savez pas par où commencer, voici les étapes principales de la démarche :

Infographie des étapes de projet de refonte d'un site web

Ressources complémentaires

Si vous voulez en savoir plus sur les outils de web design et d’autres logiciels associés, parcourez les répertoires GetApp suivants :

 

Partager cet article


Cet article peut faire référence à des produits, programmes ou services qui ne sont pas disponibles dans votre pays, ou qui peuvent être limités par les lois ou règlements de votre pays. Nous vous suggérons de consulter directement l'éditeur du logiciel pour obtenir des informations sur la disponibilité du produit et le respect des lois locales.