5 bug trackers pour un code impeccable

Publié le 27/05/2019 par Caroline Rousseau

Partager cet article

5 bug trackers pour un code impeccable

Qu’est-ce qui fourmille dans les tréfonds de votre code ? Qu’est-ce que votre équipe de développement appelle “erreurs”, “défauts” ou “problèmes” ? On connaît tous leur petit nom : ce sont les bugs.

Et quand ils commencent à agacer vos clients ou vos développeurs, il est grand temps de repenser votre approche du bug reporting et de penser à investir dans un logiciel de bug tracking. Dans cet article, nous vous expliquons l’intérêt d’un bug tracker, la manière de réduire les ressources dédiées à l’identification et la résolution de bugs, ce qui permettra à vos équipes de se consacrer aux tâches plus importantes comme l’expérience de l’utilisateur final.

45 % des ressources de développement logiciel des PME sont allouées à la gestion des bugs.


LE DÉFI :  Une enquête annuelle menée par Testuff, fournisseur de solutions de test, 1 testeur de logiciel sur 5 indique qu’il ne s’appuie pas sur un bug tracker pour identifier et prioriser les demandes de correction. Ne pas utiliser un tel logiciel nuit à l’ensemble du processus de gestion.


LA SOLUTION :
 Vous devez vous assurer que les dépenses liées au suivi et à la correction de bugs sont justifiées et réduisent les coûts associés aux défaillances.

Associez votre solution de signalement des problèmes à un bug tracker pour bénéficier d’une chasse aux bugs plus productive, allouez la main-d’œuvre ainsi libérée à des tâches plus importantes et peaufinez votre produit avant le lancement pour améliorer la satisfaction client.


En quoi consiste le bug reporting ?

Le bug reporting, ou signalement de bogues en français bien de chez nous, désigne le processus d’identification et de résolution des problèmes affectant les logiciels. Cela peut également porter le nom de bug tracking, ou suivi de bug. Un bug est un dysfonctionnement inattendu qui empêche le bon fonctionnement d’un programme. D’ordinaire, ces problèmes sont par nature imprévisibles et peuvent prendre la forme d’un écran bleu de la mort ou d’erreurs fatales qui nuisent à l’intégrité de fichiers système ou des appareils et programmes associés.

Alors, à qui la faute ?


Les bugs peuvent avoir des conséquences désastreuses sur le cycle de vie d’un projet. Retards imprévus, délais non respectés, charge de travail accrue pour les développeurs obligés de mettre de côté les nouveaux projets en cours pour se pencher sur les anciens. Comment garantir la satisfaction client quand le produit fini semble inachevé et qu’il y a pléthore de bugs ?
C’est là qu’intervient le bug reporting.

 

Pour être efficace, un rapport de bug inclut les six points suivants :

  1. Identification
  2. Environnement serveur
  3. Étapes à reproduire
  4. Résultat attendu
  5. Résultat constaté
  6. Exemple (capture d’écran, enregistrement vidéo ou note vocale)

Vous pouvez utiliser une feuille de calcul pour suivre les bugs et notifier votre équipe par e-mail, mais cela s’avère bien moins efficace qu’un logiciel idoine aux fonctionnalités nombreuses :

  • Tableau de bord accessible à tous pour une collaboration en temps réel
  • Historique des rapports et métadonnées pour analyser les tendances
  • Historique des versions et piste d’audit pour identifier rapidement la localisation des bugs
  • Détection approfondie et anticipée
  • Système de réponse organisé et structuré pour éviter d’oublier des bugs

Les logiciels de suivi de bugs varient grandement de l’un à l’autre. Voici cinq options adaptées à tous types d’équipes.

 

Jira

outil de suivi de bugs jira
Intégrations et importations dans Jira


Cet outil de suivi de bugs tire son nom de “Gonjira”, retranscription phonétique japonaise de “Godzilla”, le célèbre lézard géant du grand écran.

Jira est une solution de gestion de projet qui vous aide à planifier, suivre et coordonner vos équipes. Elle propose de nombreuses intégrations et API pour associer vos applications, dispositifs et flux de travail. La fonction étendue de recherche vous permet de dénicher les bugs les mieux cachés, et ses outils de reporting feront des merveilles entre les mains d’un utilisateur talentueux.

Cet outil est recommandé pour les équipes moyennes et grandes en charge de projets volumineux ou compliqués. Pour plus d’informations sur Jira (prix, fonctionnalités et alternatives), consultez la page produit sur GetApp.

Sentry

Sentry solution open source de saisie de bugs
La fonctionnalité “Owners” dans Sentry


Sentry est une solution open source de saisie de bugs et d’erreurs. Elle diffère des autres logiciels de suivi de bugs, car elle met le bug reporting entre les mains des développeurs au lieu de passer par les utilisateurs finaux et les testeurs. Son slogan,
“Arrêtez de compter sur vos utilisateurs pour signaler les erreurs”, illustre parfaitement cette mentalité. Avec Sentry, ce sont les développeurs qui doivent repérer et éliminer les bugs avant même que les utilisateurs ne remarquent leur présence.

Parmi ses nombreuses fonctionnalités, on signale la notification par e-mail ou SMS des exceptions de surfacing aux “propriétaires” de l’application ou du processus. Cela vous aide à prioriser les tâches, assigner les responsabilités au sein des équipes et à vous assurer que vos développeurs ne sont pas inondés d’alertes de bugs qui ne les concernent pas.

Les capacités d’analyse de Sentry permettent aux utilisateurs de regrouper les événements d’incidents pour mieux localiser les bugs, évaluer leur fréquence et identifier les utilisateurs affectés. La communication est cruciale en interne, mais aussi en externe. Sentry l’a bien compris et a intégré un mécanisme pour inciter les utilisateurs à faire part de leurs commentaires et les alerter de l’implémentation de correctifs. Cela vous aidera à lancer plus rapidement des versions plus soignées.

Cet outil est recommandé pour les équipes de taille moyenne qui savent coder. Pour plus d’informations sur Sentry (prix, fonctionnalités et alternatives), consultez la page produit sur GetApp.

Zoho

zoho plateforme logiciel suivi de bug
Intégration de GitHub dans Zoho


Zoho est connu pour sa large gamme d’applications cloud destinées aux entreprises qui partagent des ressources, travaillent à fluidifier le service clientet autres tâches de gestion. Le suivi de bugs est pris en charge par Zoho BugTracker, un module dédié qui présente les informations pertinentes sous forme de tableau de bord intuitif avec un affichage de gestion de projet Kanban.

Zoho BugTracker vous permet de personnaliser et d’automatiser les réponses, d’ajouter des bugs par e-mail, de configurer le tri des bugs par sévérité et de l’intégrer au logiciel de code social GitHub et à BitBucket pour gérer les répertoires. Zoho propose également un tableau de bord centralisé où visualiser les rapports de vos équipes, les mises à jour, les événements marquants et le résumé des feuilles de temps. Vous pourrez également partager des fichiers avec vos équipes pour tenir vos collaborateurs informés.

Cet outil est recommandé aux équipes de petite ou moyenne taille et aux entreprises qui utilisent déjà d’autres produits Zoho. Pour plus d’informations sur Zoho BugTracker (prix, fonctionnalités et alternatives), consultez la page produit sur GetApp.

Marker.io

capture écran outil marker.io
Capture d’écran sur Marker.io


Marker.io est un outil de suivi de bugs visuel qui fonctionne comme un module à ajouter à vos outils de suivi de bugs ou votre navigateur ; il vous permet d’annoter vos projets en direct.

En résumé, Marker.io simplifie grandement le processus d’assurance qualité. Les utilisateurs peuvent faire des captures d’écran des applications et les transformer en tâches assignées à l’équipe de développement. Vous pouvez mentionner vos collègues et vous appuyer sur des modèles de rapports de bugs pour formuler des instructions claires. De plus, vous n’aurez pas à noter les informations de session de votre navigateur, car elles sont automatiquement sauvegardées pour aider vos développeurs à reproduire le bug.

Marker.io permet également aux utilisateurs d’ajouter du texte, des formes, des lignes et même des émoticônes à leurs rapports de bugs pour mettre en valeur leurs suggestions ou idées.

Marker.io s’intègre parfaitement aux géants du suivi de bugs tels que Jira, GitHub et BitBucket ainsi qu’aux outils de gestion de projet comme Trello ou Asana. Cet outil est recommandé aux équipes de toute taille. Pour plus d’informations sur Marker.io (prix, fonctionnalités et alternatives), consultez la page produit sur GetApp.

Instabug

outil suivi de bug instagbug
Enregistrement d’écran et notes vocales dans Instabug


Si vous aimez les applications originales, Instabug va vous plaire. En effet, cet outil permet à vos utilisateurs de créer des rapports de bugs directement depuis votre application. Instabug s’intègre aux programmes de gestion de projet et de suivi de bugs tels que Jira, BitBucket, Slack ou Zendesk. Son installation ne requiert qu’une seule ligne de code et est compatible avec les plateformes mobiles : vous l’aurez compris, Instabug mise avant tout sur la facilité d’utilisation.

Instabug crée des rapports riches en contexte grâce aux notes vocales et enregistrements d’écran,en plus des captures traditionnelles et des annotations, pour que vos développeurs puissent consacrer davantage de temps à la correction des bugs et moins à la localisation. La fonctionnalité d’inspection de la hiérarchie des vues, une représentation en 3D de toutes les couches de l’application, vous sera très utile pour identifier l’affichage affecté. Instabug fournit également aux entreprises un historique des actions des utilisateurs avant que l’erreur ou le crash ne se produise.

Les outils de suivi de bugs visuels sont généralement bien moins coûteux qu’un logiciel complet. Ils sont également plus accessibles pour les équipes et utilisateurs qui ne sont pas particulièrement à l’aise avec la technologie. Pour plus d’informations sur Instabug (prix, fonctionnalités et alternatives), consultez la page produit sur GetApp.


Recommandations

Ne négligez pas les rapports de bugs : à l’heure ou l’intelligence artificielle remplace des millions de postes, le bug reporting résiste encore et toujours à l’automatisation, car il requiert un technicien compétent pour communiquer les bonnes instructions aux développeurs.

Démarquez-vous des autres PME et prenez cette phase d’assurance qualité au sérieux. Fournissez autant d’informations que possible sur les résultats attendus, les étapes à suivre pour reproduire le bug et sa localisation précise au sein de l’application.

Initiez vos équipes au suivi de bugs avec les outils visuels : le problème avec le suivi de bugs, c’est bien souvent le bug en lui-même. De nombreuses PME comptent sur un système de tickets pour conserver un journal des bugs en attente, ce qui malheureusement ne fournit aucune information détaillée du contexte dans lequel l’erreur s’est produite.

Déployez un outil de suivi de bugs avec des fonctionnalités visuelles pour fournir un exemple clair à vos développeurs. Les utilisateurs peuvent ainsi annoter le contenu au sein même de l’application, du prototype ou de la structure où se trouve le bug pour que vos collaborateurs puissent le visualiser en temps réel.

Ne vous basez pas trop sur les bugs pour prendre des décisions : les variations en termes de fréquence ou volume de bugs affectant votre logiciel ou applications peuvent vous permettre d’évaluer la santé de votre méthodologie.

Cependant, les bugs ne peuvent pas être utilisés comme des indicateurs fiables de votre succès. Évitez de promettre des primes de chasse aux bugs et d’implémenter des mesures punitives affectant les indicateurs clés de performance de vos employés. Les primes n’encouragent les employés qu’à se concentrer sur les chiffres et à signaler un maximum de bugs qui n’en sont pas toujours.


Méthodologie

Les produits identifiés dans cet article ont été sélectionnés selon les données des commentaires utilisateurs (la note globale, par exemple) compilées sur GetApp.com. Les commentaires éligibles ont été publiés entre juin 2016 et juin 2018 par les utilisateurs appartenant à des entreprises de moins de 200 employés.

Partager cet article


This article may refer to products, programs or services that are not available in your country, or that may be restricted under the laws or regulations of your country. We suggest that you consult the software provider directly for information regarding product availability and compliance with local laws.