Pourquoi GetApp est gratuit

IA et management : comment les managers peuvent-ils tirer parti des outils d’intelligence artificielle ?

Publié le 30/11/2023 par Sabrina Khoulalène

Depuis fin 2022 et le lancement de ChatGPT, l'utilisation d'outils d'intelligence artificielle générative par les Français est de plus en plus commune, notamment dans le cadre de leur  travail, ce type de logiciel leur permettant d’effectuer certaines tâches plus rapidement. En ayant des impacts sur la façon dont les employés travaillent, cette technologie pourrait-elle poser de nouveaux défis aux managers ? Comment IA et management peuvent-ils s’accorder ?

AI et management
Intelligence artificielle générative : définition
L’intelligence artificielle générative (IA générative) se réfère à un type d'intelligence artificielle apte à créer du contenu nouveau et original tel que des textes, des visuels, de la musique ou encore du code. Cette technologie utilise, en règle générale, des procédés d'apprentissage profond (deep learning) et des réseaux neuronaux pour générer des analyses en se basant sur de vastes ensembles de données comme celles disponibles sur Internet.

Quels grands défis l’intelligence artificielle générative suppose-t-elle pour les managers ? Quelles actions peuvent-ils mettre en place pour tirer parti des outils d’intelligence artificielle dans leur ensemble, et faire en sorte que IA et management soient des notions compatibles ? Des sujets sur lesquels éclaire GetApp dans cet article à travers notamment l'œil expert d’Alexia Audevart, data scientist, fondatrice de datactik, experte en Machine Learning, formatrice, auteure et conférencière TEDx.

Experte IA Alexia Audevart

Quels sont les grands défis de l’intelligence artificielle générative pour les managers ?

Quid des contraintes possibles de l’IA générative pour les managers ?

D’après une étude menée par GetApp, en juin 2023, auprès d’employés français, 44 % des sondés considèrent que le remplacement d’emploi constitue une préoccupation éthique importante liée à l’utilisation de l’IA générative. Et si ce risque pouvait également concerner les managers ? Capable de remplir certaines de leurs missions comme la planification des activités des collaborateurs, l’organisation de leurs responsabilités ou encore le contrôle de leurs performances, cette technologie pourrait graduellement supplanter les chefs d’équipe. C’est en tout cas ce que porte à croire, à première vue, les aptitudes et les progrès fulgurants de ces outils. Et ce d’autant plus que leur champ de connaissances peut rivaliser avec celui du manager, qui est d’ordinaire celui qui en sait plus que ses employés. Or, à travers l’usage de l’IA générative, ces derniers peuvent disposer du même savoir que leur supérieur hiérarchique voire le surpasser. 

Une autre contrainte concerne la manière dont les contenus produits par les outils d'IA générative sont utilisés. Toujours d’après l’étude de GetApp, si 47 % des employés sondés ayant recours à ChatGPT garantissent qu’ils relisent soigneusement toutes les productions que cet outil génère, 48 % ne le font que pour certains contenus. Cependant, le risque de ne pas systématiquement contrôler les écrits des outils d’IA générative est de partager en externe et en interne des contenus dont la qualité est discutable, ce qui peut nuire à la crédibilité des managers. De ce fait, ces derniers se devraient d’assurer un plus grand suivi du travail de leurs équipes et faire en sorte que les données issues de ce type de plateforme soient en permanence vérifiées.

Et si, au lieu de les préoccuper, ces problématiques liées à la démocratisation de l’intelligence artificielle en entreprise encourageaient les managers à redéfinir leur rôle ? Car si ces outils disposent de divers atouts, il y en a qui leur font encore défaut : les qualités humaines et la capacité de réflexion. Ce que souligne également Alexia Audevart : 

Les grands défis de l’intelligence artificielle pour les managers

En prenant en charge leur tâches routinières, les outils d’IA générative pourraient donc bien obliger les managers à se concentrer davantage sur d’autres aspects que requiert leur fonction comme la maîtrise de softs skills, soit des compétences non-techniques qui valorisent le savoir-être en entreprise. 

“Management augmenté” : et si l’IA générative était synonyme d’opportunités pour les managers ?

Le grand défi de l’intelligence artificielle pour les managers est d’être en mesure de s’adapter aux bouleversements qu’elle suppose dans le monde de l’entreprise en redéfinissant leur rôle. Une action qui peut se faire en assimilant la notion de “management augmenté” (soit la capacité à utiliser des technologies qui font gagner du temps et qui aident à la prise de décision). 

En laissant à l’IA générative la gestion de tâches à faible valeur ajoutée et en misant davantage sur des softs skills comme l’intelligence émotionnelle, l’humilité, la créativité ou l’esprit d’équipe, les supérieurs hiérarchiques pourraient maintenir leur légitimité et s’affairer à des missions plus complexes, requérant des qualités humaines, une plus grande capacité de réflexion et une vision à plus long terme. Aussi, à travers l’usage de cette technologie, les managers passeront-ils moins de temps dans la micro gestion ou la gestion directe pour se consacrer non seulement à la stratégie globale de l’entreprise mais aussi à l’entretien de rapports plus étroits avec leurs équipes. Ce que confirme Alexia Audevart : 

Opportunités de l’IA pour les managers

Quels enseignements les managers doivent-ils retirer de ces contraintes et opportunités ? Comment peuvent-ils utiliser l’IA dans son ensemble à leur avantage ?

4 conseils aux managers pour tirer parti de l’intelligence artificielle

1. Voir l’IA comme une alliée pour améliorer ses méthodes de travail

Face à la démocratisation de l’intelligence artificielle en entreprise, il convient aux managers d’envisager cette technologie comme une alliée et non une menace pour le futur de leur travail ou celui de leurs collaborateurs. Aussi voir l’IA comme un atout à long terme pourrait-il leur permettre d’être à la tête d’une équipe plus flexible aux changements et, par conséquent, de rendre leur entreprise plus compétitive sur le marché. Comme le précise Alexia Audevart : 

Avantages de l’IA pour les chefs d’équipe et les entreprises

Par ailleurs, il est primordial de considérer l’intelligence artificielle comme un outil assistant le manager, par exemple dans le processus de recrutement, l’accompagnement des collaborateurs ou l’optimisation des tâches, sans pour autant entraver sa capacité de réflexion et décider à sa place. 

2. Faire continuellement preuve de curiosité et d’esprit critique à l’égard de l’IA

Se montrer ouvert d’esprit, curieux, ou encore résilient sont donc certaines des qualités requises pour les managers afin de s’adapter aux progrès de l’intelligence artificielle. De ce fait, ces caractéristiques leur permettent d’être plus agiles et efficaces, ce qui bénéficie à l’activité de l’entreprise. 

Toutefois, savoir reconnaître la valeur ajoutée que représente cette technologie n’empêche pas d’être critique à son égard. Les managers se doivent de connaître les limites de l’IA et de ne pas prendre pour argent comptant tout ce qu’elle dit.

3. Se former et rester informé sur les avancées de l’IA

S’intéresser à l’IA (son fonctionnement, ses capacités et ses limites) et l’adopter dans sa stratégie de management peuvent donc s’avérer cruciaux pour les chefs d’équipe. Cependant, il est important de garder en tête qu’il s’agit d’une technologie en constante et rapide évolution. Aussi les managers devraient-ils se former tout en se tenant continuellement informés de ses dernières avancées, ceci en assistant, par exemple, à des conférences et des séminaires ou en consultant des spécialistes du sujet.

Importance de la formation à l’IA pour les managers

Rester à la page sur les progrès de l’IA renforce la capacité des managers à s’adapter aux changements qu’elle implique, ce qui peut aider leur entreprise à être plus agile. 

4. Former l’ensemble de ses équipes à l’utilisation de l’IA et mettre en place des bonnes pratiques en interne

En plus de se former et de continuellement se renseigner, le manager se doit de faire en sorte que les connaissances à ce sujet soient partagées et assimilées par ses collaborateurs et que l’intégration de l’IA soit bien coordonnée. Afin de tirer parti de ces outils, il est primordial de favoriser un environnement orienté vers l’innovation, ceci en proposant des formations sur cette technologie et en misant sur la collaboration. 

Former ses équipes à l’IA

La formation des employés se doit d’être accompagnée d’une réflexion éthique concernant l’usage de l’IA au quotidien. Mettre en place des réglementations claires et une liste de bonnes pratiques peut être utile pour permettre aux salariés d’utiliser correctement ces outils et de garantir le respect des lois en vigueur. L’apprentissage de l’IA par les managers et les membres de leurs équipes participe à aider l’ensemble de l’entreprise à rester compétitive dans un paysage technologique en constante évolution.

3 mesures à appliquer pour assurer une bonne utilisation de l’IA générative par ses équipes : 
  1. Mettre en place des réglementations : afin de déterminer les bonnes pratiques à suivre pour utiliser correctement les outils d’IA générative et pour garantir le respect des lois en vigueur,
  2. Rédiger et partager une liste de logiciels d’IA générative approuvés : afin de guider les employés dans leur démarche et veiller à ce qu’ils aient recours à des solutions compatibles avec les exigences de l'organisation,
  3. Proposer des formations régulières : afin que les employés assimilent et maîtrisent l’usage de ces plateformes et en apprennent davantage sur les questions éthiques liées à l’intelligence artificielle.

IA et management : les éléments à retenir

Bien que apte à réaliser nombre des  tâches communément attribuées aux managers, l’IA n’est, à l’heure actuelle, pas en mesure de reproduire les qualités humaines requises pour être un bon leader. Un fait qui peut les encourager à améliorer leurs soft skills et à redéfinir leur rôle. En ayant pour objectif de connaître les tenants et aboutissants de l’IA et en la percevant comme une alliée leur permettant notamment de se délester de certaines missions de micro management, les supérieurs hiérarchiques peuvent tirer parti de ces outils pour se focaliser sur des projets à plus grande valeur ajoutée et favoriser une meilleure collaboration avec leurs effectifs. 

Par ailleurs, se tenir au fait des progrès de l’IA et faire en sorte que chaque membre de l’équipe soit formé sur ce sujet peuvent permettre aux managers de mieux appréhender l’impact de cette technologie dans le monde de l’entreprise et d’aider leur organisation à faire preuve d’une adaptabilité continue.

Et maintenant ? Consultez notre catalogue de logiciels d’intelligence artificielle pour trouver l’outil qu’il vous faut.


Méthodologie

Cet article comprend des données issues d’une enquête en ligne menée en juin 2023 par GetApp regroupant la participation de 536 professionnels. Les critères de sélection des participants étaient les suivants :

  • Réside en France
  • Âgé(e) entre 18 et 65 ans
  • Employé(e) à temps plein ou à temps partiel dans une entreprise de 1 à plus de 10 000 personnes
  • Utilise systématiquement un ordinateur pour réaliser ses tâches
  • A recours à l’intelligence artificielle générative au moins plusieurs fois par mois dans le cadre de son travail


Cet article peut faire référence à des produits, programmes ou services qui ne sont pas disponibles dans votre pays, ou qui peuvent être limités par les lois ou règlements de votre pays. Nous vous suggérons de consulter directement l'éditeur du logiciel pour obtenir des informations sur la disponibilité du produit et le respect des lois locales.

À propos de l'auteur

Sabrina, analyste de contenu pour GetApp, suit les dernières tendances technologiques et donne des conseils stratégiques aux PME. Fan de cinéma, rock et tennis.

Sabrina, analyste de contenu pour GetApp, suit les dernières tendances technologiques et donne des conseils stratégiques aux PME. Fan de cinéma, rock et tennis.