Pourquoi GetApp est gratuit

Applications pour faire des économies : 52 % de consommateurs en quête de réductions

Publié le 13/06/2023 par Sabrina Khoulalène

Dans un contexte où l’inflation persiste, avec comme conséquence une baisse du salaire réel des particuliers, il n’est pas étonnant de constater que le prix est devenu le principal critère d’achat. Alors que la chasse aux bonnes affaires et aux économies fait dorénavant partie de leurs habitudes, les consommateurs peuvent-ils compter sur la technologie pour réaliser cette quête et faire face à la situation économique actuelle ? Si tel est le cas, quelles stratégies les PME devraient-elles adopter ?

Applications pour faire des économies

Les mois se suivent et se ressemblent en France avec une inflation qui demeure, l’indice des prix à la consommation harmonisé (IPCH) ayant augmenté de 6,9 % sur un an en avril (contre +6,7 % en mars). Une situation persistante que constatent, bien entendu, les consommateurs français et qui a des conséquences directes sur leurs habitudes d’achat, rythmées dorénavant par une chasse aux bonnes affaires et aux économies

Aussi les particuliers ont-ils fait du prix leur critère d’achat numéro un et se lancent-ils dans une recherche toujours plus active de promotions, de coupons et d’autres programmes de fidélité, en veillant à comparer les tarifs des marques tout en suivant de près leurs dépenses. 

Comment les consommateurs entreprennent-ils ces démarches ? Ont-ils tendance à les opérer en ligne et par le biais d’applications pour faire des économies ? Si oui, la technologie pourrait-elle les aider à affronter la situation actuelle ? Quels enseignements pourraient en retirer les entreprises, et plus particulièrement les PME ? Voici les sujets que nous aborderons dans le troisième et dernier volet de notre enquête dédiée aux conséquences de l'inflation et menée auprès de 1 011 particuliers français. Une méthodologie complète est disponible à la fin de cet article.

L’achat en ligne : une arme anti-inflation ?

Début 2022 : le déclenchement de la guerre en Ukraine marque un tournant économique majeur en participant à l’accélération de l’inflation. Pourtant, ce contexte particulier est loin d’avoir ralenti le développement des ventes sur Internet en France passant de 129 milliards d’euros en 2021 à 146,9 milliards d’euros l’an passé (soit +13,8 % sur un an). Si les sites d’e-commerce les plus visités fin 2022 restent Amazon, Leboncoin et Cdiscount, soit trois plateformes réputées pour proposer des produits à bas prix, il est à noter que des enseignes de grande distribution comme E.Leclerc et Carrefour enregistrent une progression et occupent respectivement le 6e et 7e rang. Face à l’augmentation durable des prix, notamment ceux de l’alimentaire, faire ses achats en ligne peut notamment suggérer une meilleure maîtrise de son budget en évitant les décisions impulsives, un plus large éventail de produits ou encore une baisse des coûts de déplacement. 

À travers ces avantages supposés, l’achat en ligne serait-il en passe de devenir une arme anti-inflation ? Même si une courte majorité des consommateurs sollicités pour notre enquête continue de privilégier le commerce en magasin quand il s’agit de comparer les marques, les produits et/ou les commerces de détail pour détecter les moins chers (51 %) ou de trouver des promotions (51 %), le commerce en ligne est particulièrement plébiscité pour obtenir les meilleures affaires pendant les périodes de soldes (53 %) et profiter de modes de paiement flexibles (47 %). 

Par ailleurs, il est à souligner qu’une partie non négligeable de notre échantillon ne cesse d’avoir recours à Internet pour réaliser de bonnes affaires. En effet, l’achat en ligne est préféré à l’achat en boutique par : 

  • 44 % des consommateurs interrogés pour dénicher des promotions et des offres,
  • 43 % des consommateurs interrogés pour comparer les tarifs des marques, produits ou commerces de détail.
Une partie des consommateurs préfèrent l’achat en ligne pour trouver des bonnes affaires

Ainsi, même si le commerce en magasin continue d’être principalement pratiqué, les achats en ligne séduisent un nombre grandissant de consommateurs sondés, particulièrement en ces temps d’inflation, en leur permettant de trouver plus rapidement les informations tarifaires, de comparer entre plusieurs sites voire de passer commande sur plusieurs plateformes. Dans ce contexte où le prix est déterminant pour pousser à la consommation, les PME disposant d’une boutique en ligne (ou désireuses d’en ouvrir une) ont donc tout intérêt à mettre en évidence sur leurs plateformes leurs produits les moins chers ou leurs promotions, et ce même en dehors des périodes de soldes. De plus, les particuliers étant plus prompts à comparer les offres, effectuer une veille plus poussée de la concurrence peut également s’avérer utile afin de se différencier, proposer des tarifs plus attractifs et offrir une expérience d’achat globale satisfaisante. 

Maintenant que l’on connaît certains paramètres qui poussent les particuliers de notre panel à avoir recours à l’e-commerce, quelles sont les applications ou plateformes qu’ils ont tendance à utiliser au moment de faire leurs achats ?

Quelles applications sont considérées et utilisées comme apps anti-inflation par les consommateurs ?

48 % des particuliers sondés utilisent des applications de programmes de fidélité

Dans le cadre de notre enquête, nous avons interrogé notre échantillon sur l’utilisation de huit catégories de plateformes/applications, listées ci-dessous, que l’on peut qualifier d’“anti-inflation” en raison de leur concept qui tend à aider les utilisateurs à faire des économies  : 

  • plateformes/applications financières et bancaires,
  • plateformes/applications de programmes de fidélité,
  • plateformes/applications de recherche de réductions, coupons ou offres,
  • plateformes/applications de comparaison de prix, prestations ou avis,
  • plateformes/applications de vente de produits d’occasion,
  • plateformes/applications d’enchères,
  • plateformes/applications d’outlets ou de produits de magasins d’usine,
  • plateformes/applications de covoiturage.

Parmi l’ensemble de ces plateformes ou apps anti-inflation, il semblerait que celles de vente de produits d’occasion soient particulièrement plébiscitées, 68 % des particuliers sondés affirmant les utiliser, dont 19 % depuis l’inflation. Cet engouement pour la seconde main s’expliquerait non seulement par les économies qu’elles supposent mais aussi par une sensibilisation accrue aux impacts de la consommation sur l’environnement. Aussi le principe de durabilité pourrait-il être un critère clé pour certains consommateurs même s’il a été largement devancé par le prix depuis la hausse des coûts.

L’autre catégorie de plateformes/applications dont l’utilisation s’est démocratisée est celle de recherche de réductions, coupons ou offres : 52 % des consommateurs interrogés affirment y avoir recours, dont 21 % depuis l’inflation. Ce résultat n’est pas étonnant tant les particuliers privilégient aujourd’hui les promotions et les bas prix, comme nous avons pu le constater dans le deuxième volet de notre enquête.

Utilisation des plateformes/applications de rechercher de réductions

Les autres types de plateformes/applications ont, certes, obtenu moins de suffrages mais sont tout de même sollicitées par une grande partie de notre panel. On trouve, dans l’ordre décroissant  : 

  • les plateformes/applications de programmes de fidélité (48 % des particuliers sondés les utilisent dont 19 % depuis l’inflation),
  • les plateformes/applications financières et bancaires (45 % les utilisent dont 14 % depuis l’inflation),
  • les plateformes/applications d’outlets (45 % les utilisent dont 19 % depuis l’inflation),
  • les plateformes/applications d’enchères (44 % les utilisent dont 17 % depuis l’inflation),
  • les plateformes/applications de covoiturage (42 % des particuliers les utilisent dont 15 % depuis l’inflation)
  • les plateformes/applications de comparaison de prix, prestation ou avis (40 % des particuliers sondés les utilisent dont 18 % depuis l’inflation)

Si la plupart des consommateurs affirmant avoir recours à cette liste d’applications/plateformes les utilisaient déjà avant l’inflation, il est à noter que la configuration économique actuelle a agi comme un moteur pour nombre de particuliers interrogés. 

Ainsi, au vu des résultats, la flambée des prix a particulièrement encouragé l’usage d’outils de recherche de réductions, coupons ou offres (tels qu’iGraal ou Coupon Network), de produits d’occasion (tels que Vinted ou Leboncoin), d’outlets (tels que backmarket.fr ou marquesavenue.com), de programmes de fidélité (à l’image de ceux mis en place par Sephora ou Starbucks) ou encore de comparaison de prix, prestation et avis (tels qu’Idealo ou Kelkoo). En ce qui concerne cette dernière catégorie d’outils, tous ceux y ayant recours disent que cela les a aidés dans la situation économique actuelle notamment en leur permettant de trouver le meilleur produit/service dans les limites de leur budget (50 %), d’obtenir le meilleur prix pour un produit/service (48 %) ou encore d'identifier les produits/services de mauvaise qualité et éviter de les acheter (33 %).

Avantages des outils de comparaison en période d’inflation

Bien communiquer sur ses tarifs ou promotions au-delà de son propre site internet, assurer sa présence, dans la mesure du possible, sur les catégories de plateformes susmentionnés ou développer une application incluant un programme de fidélisation peuvent ainsi s’avérer utiles pour les entreprises si elles souhaitent renforcer leur visibilité auprès des utilisateurs et les inciter à opter pour leurs produits ou services, même en période d’inflation. 

Utilisation accrue des sites de marketplace et des réseaux sociaux pour trouver des bonnes affaires

Avoir son propre site Internet ou sa propre boutique en ligne ne sont donc pas les uniques clés pour garantir la rétention de consommateurs dorénavant davantage guidés par le prix que par l’image de marque. Pour preuve, même si une partie des sondés utilisant des plateformes/applications de recherche de réductions, coupons et offres et de programmes de fidélisation affirment qu’ils consultent les sites web des vendeurs pour trouver des promotions (41 %), la plupart ont davantage tendance à visiter les sites de marketplace en ligne (comme Amazon ou eBay) pour effectuer cette quête (45 %). 

Applications les plus utilisées pour trouver des promotions

D’autres plateformes ou procédés sont également plébiscités en ce sens comme les sites web spécialisés dans la recherche de coupons (35 %), les applications mobiles spécifiques à la marque (28 %) ou encore la lecture des newsletters (28 %). 

À noter que 19 % utilisent les comptes de réseaux sociaux de magasins quand 15 % consultent ceux d’influenceurs. Ce qui confirme le rôle grandissant que jouent les médias sociaux en cette période d’inflation, notamment en permettant aux utilisateurs de s’informer sur les meilleures affaires.

Ainsi, multiplier et diversifier les canaux de vente et de communication sont d’autant plus primordiaux pour les PME compte tenu des nouvelles habitudes d’achat adoptées par les consommateurs depuis l'accélération de l’inflation début 2022.

Que retenir de l’utilisation d’applications pour faire des économies ? 3 conseils aux PME

L’utilisation accrue de plateformes ou d’applications pour faire des économies est une preuve supplémentaire que le prix est devenu maître dans les critères d’achat des particuliers et que la technologie peut être perçue comme une alliée pour affronter l’inflation en cours en permettant notamment d’obtenir plus rapidement des informations sur les meilleures offres. Afin d’aider les PME à adapter leur stratégie au contexte économique actuel, voici quelques conseils. 

1. Communiquer davantage sur ses produits à bas prix et promotions

Face à cette attention particulière portée sur les tarifs, les entreprises ont tout intérêt à étudier les attentes des consommateurs et à adapter leur stratégie de vente et de communication en mettant davantage en évidence leurs produits aux tarifs accessibles et leurs promotions non seulement dans leurs boutiques mais aussi sur leur site Internet ou leur application mobile. Proposer des tarifs spéciaux ou des réductions dans le cadre d’un programme de fidélisation ou d’une inscription à une newsletter peut aussi permettre de se démarquer et de convertir ses visiteurs en leads.

En effet, adopter une stratégie en ce sens pourrait également attirer ceux qui ne sont pas encore familiarisés avec toutes les pratiques et apps anti-inflation. En effet, les consommateurs sondés n’utilisant pas les catégorie d’outils de recherche de réductions et de programmes de fidélité seraient prêts à s’engager davantage avec une marque pour obtenir de bonnes affaires en faisant les efforts suivants : 

  • répondre aux enquêtes de la marque (52 %),
  • télécharger l’application mobile de la marque (45 %),
  • s’abonner à une newsletter (36 %),
  • suivre la marque sur les réseaux sociaux (28 %),
  • partager leurs données avec la marque (21 %),
  • partager le contenu de la marque sur leurs réseaux sociaux (17 %),
  • parrainer un contact ou partager un code parrainage (15 %).

Des actions qui peuvent participer à accroître la notoriété de marque d’une entreprise, à comprendre les besoins de la clientèle et bâtir une relation plus étroite avec elle.

2. Assurer sa présence sur d’autres canaux dont certaines plateformes et apps anti-inflation

En plus de parfaire leur communication sur leurs propres plateformes en ligne, il serait intéressant pour les PME d’assurer leur présence sur divers canaux de vente, les consommateurs ayant aujourd’hui davantage tendance à consulter d’autres sites que ceux d’une marque en particulier avant de réaliser leurs achats afin de connaître les meilleures offres sur le marché. 

Ainsi, les résultats de notre étude montrent que les sites de marketplace et les réseaux sociaux ne cessent d’être visités depuis l’inflation tout comme les applications d’outlet et de coupons. Des opportunités à étudier et à explorer afin d’étendre sa visibilité au-delà de son propre site Internet et multiplier ses chances d’attirer de nouveaux clients.

3. Ne pas négliger les autres critères d’achat

Le prix est, certes, le principal critère d’achat aujourd’hui mais il n’est pas pour autant le seul. En effet, quand on interroge les utilisateurs ayant recours à des plateformes/applications pour comparer des produits ou services, les quatre paramètres majoritairement pris en compte sont : 

  • les prix (74 %),
  • les avis en ligne (39 %),
  • les frais de service (34 %),
  • les caractéristiques du bien ou de la prestation (34 %).
Aspects les plus comparés sur les outils de comparaison

Quels outils utiliser pour améliorer sa stratégie de vente et de communication en ligne même en période d’inflation ?

Ainsi, il est recommandé aux PME de ne pas se différencier de leurs concurrents uniquement par des tarifs attractifs, même en ces temps où le prix est roi. Si elles semblent apparaître secondaires aujourd’hui, la réputation et la qualité de l’offre se doivent d’être encore cultivées afin de convaincre les consommateurs, susciter leur confiance et assurer leur fidélisation sur le long terme.

Et maintenant ? Consultez notre catalogue de logiciels de fidélisation client pour trouver l’outil qu’il vous faut.


Méthodologie

Pour collecter les données de ce rapport, nous avons mené une enquête en ligne en avril 2023 regroupant la participation de 1 011 répondants. Les critères de sélection des participants étaient les suivants :

  • Réside en France
  • Âgé(e) entre 18 et 65 ans
  • Responsable, seul(e) ou non, du paiement des dépenses et des biens de son foyer


Cet article peut faire référence à des produits, programmes ou services qui ne sont pas disponibles dans votre pays, ou qui peuvent être limités par les lois ou règlements de votre pays. Nous vous suggérons de consulter directement l'éditeur du logiciel pour obtenir des informations sur la disponibilité du produit et le respect des lois locales.

À propos de l'auteur

Sabrina, analyste de contenu pour GetApp, suit les dernières tendances technologiques et donne des conseils stratégiques aux PME. Fan de cinéma, rock et tennis.

Sabrina, analyste de contenu pour GetApp, suit les dernières tendances technologiques et donne des conseils stratégiques aux PME. Fan de cinéma, rock et tennis.