Comment devenir entrepreneur : 30 jours de travail préparatoire (Partie I)

Publié le 14/10/2022 par Saumya Srivastava et Sabrina Khoulalène

Vous souhaitez lancer votre propre entreprise ? Notre série d’articles sur “Comment devenir entrepreneur” saura sans aucun doute vous intéresser. Dans cette première partie, nous étudierons diverses idées commerciales potentielles et vous aiderons à sélectionner les plus pertinentes.

Guide GetApp pour savoir comment devenir entrepreneur

Envisagez-vous de créer votre propre entreprise ?

Contrôle créatif, flexibilité des horaires de travail, liberté de prendre ses propres décisions… Travailler à son compte a de nombreux avantages qui pourraient vous inciter à franchir le pas. Mais pour en arriver là, vous devez d’abord trouver LA bonne idée et en faire une activité rentable.

Les 100 premiers jours s’avèrent déterminants pour savoir si votre nouvelle entreprise passera du stade du brainstorming au stade de croissance durable. Cette phase peut vous épuiser et briser votre rêve d’entrepreneuriat, mais un business plan efficace, fondé sur les bonnes informations et des outils efficaces vous aidera à éviter le surmenage et à augmenter vos chances de succès.

Comment devenir entrepreneur ?

Pour les aspirants entrepreneurs comme vous, nous avons créé un programme nommé “Comment devenir entrepreneur” afin de vous guider pendant les 100 premiers jours de préparation. Les 30 premiers jours sont détaillés dans cette première partie. Il s’agit du premier mois pendant lequel vous cherchez des idées d’entreprises potentielles à répertorier avant de créer un business plan.

Devenir auto-entrepreneur : les 30 premiers jours

Avant d’investir tous vos fonds pour devenir auto-entrepreneur, demandez-vous si votre idée est originale et rentable. Si la réponse est oui, développez votre idée et établissez un business plan. Mais si la réponse est non, il est encore temps de trouver une meilleure idée.

La plupart des entreprises qui réussissent s’appuient sur un concept qui apporte une solution à un problème donné et qui facilite la vie des consommateurs. 

Cette idée doit être unique, au risque d’avoir à vous confronter à une concurrence féroce qui risque d’impacter vos ventes, et par conséquent la croissance de votre entreprise.

Maintenant que vous avez compris l’importance d’un concept original et concret, passons aux différentes étapes de la recherche d’idées pour votre nouvelle entreprise. Voici une feuille de route sur 30 jours pour développer les bases d’un business plan viable.

30 jours de travail préparatoire pour devenir auto entrepreneur

Jours 1 à 5 : commencez votre recherche

Pendant les cinq premiers jours, effectuez des recherches et approfondissez vos connaissances des domaines qui vous intéressent. C’est le moment d’analyser vos compétences entrepreneuriales et la disponibilité des ressources requises. Répondez aux questions suivantes pour bien analyser la situation :

Êtes-vous conscients des risques liés à la création d’une entreprise ?

Notez tous les risques qui vous viennent à l’esprit. Les risques les plus courants concernent les tendances du marché, la concurrence, le risque financier et réputationnel, mais ne limitez pas votre recherche à ces seuls facteurs. Prenez le temps d’effectuer des recherches en ligne. Discutez avec d’autres entrepreneurs pour identifier les risques auxquels vous n’auriez pas pensé. Prendre conscience des risques vous aidera à prendre les mesures adéquates pour y remédier. 

Quelles sont vos forces et vos faiblesses ?

Il s’agit d’évaluer vos connaissances en matière de création d’entreprise. Il est primordial d’identifier vos forces et vos faiblesses si vous voulez créer et gérer une entreprise rentable. Pour cela, effectuez une analyse SWOT à titre personnel, en vous concentrant sur votre rôle d’entrepreneur en herbe ou de patron d’une petite entreprise.

L’analyse SWOT est un processus destiné à établir une liste de vos forces (Strengths), faiblesses (Weaknesses), opportunités (Opportunities), et menaces (Threats). Ces éléments vous aideront à évaluer vos compétences ainsi qu’à développer l’expertise nécessaire à la création d’une entreprise viable et prospère.

Utilisez le modèle ci-dessous pour analyser vos forces et vos faiblesses personnelles, et évaluer efficacement les opportunités et les menaces qui peuvent impacter la création de votre entreprise :

Méthode de SWOT personnel

En réalisant cette démarche et en répondant à ces questions, vous saurez aussi bien analyser vos compétences et identifier les zones d’amélioration qu’analyser votre aptitude à créer une nouvelle entreprise.

Comment développer vos compétences et votre réseau ?

Une fois que vous aurez identifié les risques et votre aptitude à entreprendre, développez vos compétences et votre réseau. Recherchez des programmes de formation tels que la gestion d’entreprise pour acquérir les compétences nécessaires au développement des affaires.

Vous pouvez également explorer les sites d’accompagnement à la création d’entreprise comme celui de la Banque publique d’investissement (BPI) pour vous rapprocher des principaux réseaux et organismes aptes à vous informer et à vous aider dans votre démarche.

Jours 6 à 10 : trouvez une idée viable

Grâce à une étude de marché approfondie, vous serez en mesure d’identifier une idée solide pour votre nouvelle entreprise. Toutes les analyses préalables que vous avez effectuées sur les risques, vos forces et faiblesses, les ressources disponibles et votre réseau vous aideront à trouver une idée non seulement intéressante mais aussi rentable. 

Voici quelques questions à vous poser pendant cette étape :

Quel est votre marché cible ?

Le marché cible est le marché sur lequel vous comptez opérer pour vendre votre idée sous forme de produit ou de service. Par exemple, si vous souhaitez vendre des produits biologiques à des consommateurs soucieux de leur santé, l’industrie agroalimentaire serait votre marché cible.

Qui sont vos concurrents ?

La définition de votre marché cible vous aidera à comprendre la concurrence sur ce marché. À quoi ressemble le paysage concurrentiel ? Existe-t-il d’autres entreprises dont l’offre est similaire à la vôtre ? Le fait d’avoir une forte concurrence signifie que votre idée est bonne mais également que vous allez devoir fournir beaucoup d’efforts pour vous démarquer.

Comment vous démarquer de la concurrence ?

Votre proposition de vente unique vous différencie de la concurrence. Par conséquent, mettez en avant cet aspect pour attirer les consommateurs. Il peut s’agir, entre autres, d’une fonctionnalité supérieure du produit, d’une excellente qualité de service ou d’un service après-vente rapide et efficace. Il convient non seulement de choisir une idée innovante qui soit attractive pour votre marché cible mais qui apporte aussi une solution à ses problèmes.

Jours 11 à 20 : étudiez votre marché cible

Votre idée se vendra bien si elle règle les problèmes de votre marché cible. Pour cela, identifiez les difficultés rencontrées par la plupart des consommateurs de votre marché cible. Il s’agit souvent de produits existants qui s’avèrent inefficaces malgré une demande importante et une offre limitée.

Vos recherches sur les marchés cibles vous aideront à identifier les difficultés, néanmoins, vous devrez porter une attention particulière à la frustration des clients. Réalisez des sondages pour analyser les produits et les services existants sur votre marché cible et répondez aux questions suivantes :

S’agit-il d’un problème urgent ?

Il va falloir bien comprendre l’ampleur du problème identifié. S’agit-il d’un problème urgent qui requiert une solution immédiate ? Les clients se soucieront-ils de savoir si ce problème est réglé ou pas ? Sans compter la solution que vous proposez, vos clients pourraient-ils régler ce problème eux-mêmes ?

S’agit-il d’un problème récurrent ?

Il faudra aussi vous demander si ce problème concerne un pourcentage significatif de votre marché cible. Menez des enquêtes quantitatives sur le nombre de clients concernés par ce problème. Les méthodes de collecte de données comprennent des enquêtes, des recensements et de la recherche primaire. 

Combien de vos concurrents traitent ce problème ?

En vous basant sur l ‘analyse de la concurrence déjà effectuée, penchez-vous sur l’offre et la demande des produits existants pour résoudre ce problème. Quels sont les produits qui se vendent le plus ? Quelles sont les raisons d’une telle demande ? Répondez à ces questions pour identifier les lacunes de votre projet et de proposer des solutions adaptées qui vous assureront une bonne implantation sur votre marché cible.

Jours 21 à 30 : trouvez une solution aux problèmes

Votre recherche visant à identifier les problèmes du marché vous aidera aussi à trouver des solutions possibles. Validez ces solutions en répondant aux questions suivantes :

Quel genre de solution proposez-vous ?

La réponse à cette question dépend surtout du comportement des consommateurs en matière de préférence et de pouvoir d’achat. Demandez-vous aussi à quel secteur d’activité s’adresse la solution que vous proposez : s’agit-il d’un produit, d’un service ou d’un modèle hybride ? Une meilleure compréhension du comportement des consommateurs et des secteurs d’activité vous donnera une image claire de l’utilisation de votre solution et comment elle peut aider votre clientèle cible.

Que pensent les consommateurs de votre solution ?

Vous trouverez la réponse à cette question dans la proposition unique de vente de votre solution. Les caractéristiques de cette dernière, qu’il s’agisse d’un produit ou d’un service, devront la démarquer de la concurrence ; c’est alors que les utilisateurs de votre marché cible remarqueront l’importance de votre solution pour résoudre leurs problèmes.

Évaluez l’impact de votre offre en réalisant des sondages et en créant des groupes témoins qui discuteront avec un échantillon de clients de votre marché cible. Vous pouvez aussi lancer votre solution (en la proposant à un public limité sans en faire la promotion) sous forme de démonstrations et essais.

Votre solution est-elle évolutive ?

L’évolutivité est un facteur important à prendre en compte pour assurer une croissance constante à votre entreprise. Envisagez donc une approche à long terme lorsque vous développez une solution. Votre solution devra non seulement répondre aux problèmes existants du marché mais aussi à tout problème qui pourrait survenir avec l’évolution des besoins des consommateurs.

Bilan des 30 jours de travail préparatoire

Les 30 jours de travail préparatoire pour trouver la bonne idée marquent le début de votre parcours pour devenir auto-entrepreneur. À la fin des 30 jours, vous aurez :

  • Trouvé une idée d’entreprise potentielle
  • Défini les problèmes des clients de votre marché cible
  • Identifié des solutions pour régler ces problèmes et faire prospérer votre entreprise

Avec ces trois éléments, vous pourrez passer à la deuxième étape de notre série “Comment devenir entrepreneur” qui traitera des levées de fonds pour votre nouvelle entreprise.

Vous souhaitez en savoir plus ? Consultez notre catalogue de logiciels de business plan pour découvrir davantage de produits.

Cet article peut faire référence à des produits, programmes ou services qui ne sont pas disponibles dans votre pays, ou qui peuvent être limités par les lois ou règlements de votre pays. Nous vous suggérons de consulter directement l'éditeur du logiciel pour obtenir des informations sur la disponibilité du produit et le respect des lois locales.


Partager cet article

À propos de l'auteur

Content Analyst pour GetApp. Suit les dernières tendances technologiques et donne des conseils stratégiques aux PME. Aime pêle-mêle le cinéma, le rock et le tennis.

Content Analyst pour GetApp. Suit les dernières tendances technologiques et donne des conseils stratégiques aux PME. Aime pêle-mêle le cinéma, le rock et le tennis.