L’intérêt pour la réalité augmentée croît avec la crise

Publié le 16/09/2020 par Caroline Rousseau

Si la réalité augmentée vous paraît une lointaine technologie futuriste, il se peut néanmoins que vous l’ayez déjà manipulée. Avez-vous déjà joué à Pokémon GO ou utilisé un filtre Snapchat ? Alors, vous avez déjà été en contact avec cette technologie. Outre le pur divertissement, la réalité augmentée trouve actuellement des applications dans des domaines aussi variés que le secteur industriel, la culture et même les magazines.

Cette technologie est de plus en plus utilisée dans le commerce de détail et le shopping en ligne comme outil de simulation, mais aussi comme outil marketing pour améliorer l’expérience d’achat. En ces temps de crise sanitaire et de distanciation sociale, son utilisation pourrait bien profiter tant aux marques qu’aux consommateurs.

GetApp a mené l’enquête auprès de 1 007 Français afin de connaître leur niveau d’intérêt et d’adoption pour cette technologie qui s’avère être bien plus qu’un gadget ludique. Vous trouverez la méthodologie en fin d’article. L’enquête a également été conduite dans d’autres pays, auprès de plus de 4 000 personnes provenant d’Allemagne, d’Australie, d’Espagne et du Royaume-Uni.

Points forts de l’étude

  • 44 % des Français interrogés s’intéressent davantage à la réalité augmentée pour leurs achats depuis la crise.
  • 72 % des sondés utilisant ou affirmant vouloir utiliser la réalité augmentée pour des achats en ligne estiment qu’ils se rendront désormais moins souvent en boutique.
  • 45 % des consommateurs ayant acheté à la suite de tests en RA affirment renvoyer moins de produits.

En quoi consiste la réalité augmentée ?

La réalité augmentée (abrégée RA), telle que définie par Gartner, désigne l’utilisation en temps réel d’informations sous la forme de textes, de graphiques, d’audio et d’autres apports virtuels intégrés à des objets du monde réel. C’est ce dernier élément qui distingue la réalité augmentée de la réalité virtuelle (RV). La RA intègre et apporte une valeur ajoutée à l’interaction de l’utilisateur avec le monde réel, contrairement à la RV qui simule ce dernier via un appareil (casque ou lunettes de RV).

La réalité augmentée peut être expérimentée depuis son smartphone, chez soi ou en magasin, ou grâce à une installation prévue à cet effet en boutique. La RA permet de superposer sur soi un vêtement ou accessoire, d’intégrer à son intérieur un élément de décoration, ou d’obtenir une version “augmentée” (animée, par exemple) d’un produit.

En ligne, l’utilisateur peut à travers une application installée sur son téléphone, se “filmer” ou filmer son intérieur où se superposera en 3D le produit convoité. Par exemple, IKEA Place, l’application de réalité augmentée d’IKEA, permet d’incruster un meuble directement dans la pièce où l’on se trouve, à l’échelle, et de se déplacer autour, au travers de son écran.

En magasin, plusieurs moyens sont mis en œuvre afin d’enrichir l’expérience d’achat des clients. LEGO a par exemple créé une “Digital Box” qui permet de voir s’animer le contenu d’une boîte. Mango vous laisse essayer des vêtements virtuellement face à un miroir connecté.

La réalité augmentée trouve des applications dans les achats du quotidien

Ils sont 22 % de nos répondants à avoir déjà utilisé la RA pour effectuer un achat en ligne. Ce pourcentage, qui peut paraître relativement peu élevé à première vue, s’avère pourtant significatif lorsque l’on sait qu’il s’agit d’une technologie relativement nouvelle dans le domaine de la consommation grand public. La démocratisation des smartphones et les applications gratuites encouragent en effet cette tendance.

Les achats en ligne précédés d’une découverte par RA concernent notamment les catégories de biens de consommation suivantes  :

  • 65 % ont acheté des vêtements
  • 45 % ont acheté des accessoires de mode
  • 34 % ont acheté des cosmétiques
  • 26 % ont acheté du mobilier ou de la décoration

Ce sont typiquement les biens de consommation pour lesquels l’on souhaite généralement effectuer un essayage en magasin ou une simulation pour éviter au maximum les déceptions et le renvoi du produit, un processus souvent fastidieux et synonyme de perte de temps et d’argent.

45 % des sondés utilisant la RA pour leurs achats en ligne affirment renvoyer moins souvent les articles commandés. Si le toucher est un sens qui ne peut pas (encore) être simulé, il n’en reste pas moins qu’une première approche visuelle peut appuyer une décision d’achat.

17 % ont déjà utilisé la RA en magasin et effectué un achat à la suite de cette expérience. Ils sont 46 % à ne l’avoir jamais utilisée mais à se dire intéressés par l’idée : si la technologie est encore assez peu exploitée, il est certain qu’elle trouvera son public.

Voici ce qu’ont acheté les consommateurs à la suite d’une expérience de réalité augmentée en magasin :

  • 62 % ont acheté des vêtements
  • 46 % ont acheté des accessoires de mode
  • 39 % ont acheté des cosmétiques
  • 33 % ont acheté du mobilier ou de la décoration

Les sites d’e-commerce ont tout intérêt à surfer sur cette tendance et à créer un aperçu de leurs produits en réalité augmentée. De leur côté, les magasins physiques trouveront une nouvelle clientèle en créant leur boutique en ligne et en alimentant leur catalogue numérique de modélisations 3D.

Les vêtements sont les biens les plus demandés pour les achats via réalité augmentée

Quant à ceux qui n’ont jamais acheté via RA, ni en ligne, ni en magasin, ils se disent intéressés par des biens similaires, l’habillement en tête :

réalité augmentée magasin

Qui est l’utilisateur type de la réalité augmentée ?

40,5 % des répondants ayant déjà utilisé la RA pour effectuer un achat en ligne ont entre 26 et 35 ans, et 26,5 % ont entre 36 et 45 ans, soit la génération naturellement habituée aux smartphones et applications.

Actuellement, l’utilisateur type de la RA est une utilisatrice ayant entre 26 et 35 ans : 42 % des personnes ayant déjà utilisé la RA pour réaliser un achat en ligne correspondent à ce profil.

Un intérêt croissant pour une technologie de plus en plus accessible

En faisant le lien entre expérience physique et expérience virtuelle, la réalité augmentée créé un pont entre deux mondes, connectant le réel et le numérique.

Les répondants ayant utilisé ou qui aimeraient utiliser la RA citent les avantages suivants quant à son utilisation :

réalité augmentée

réalité augmentée retail

À noter que l’une des principales raisons pour laquelle les interrogés n’ont jamais utilisé la RA, outre le fait qu’ils ne connaissaient pas cette technologie, est le manque d’occasion : les sites qu’ils consultent ne le proposent pas. Aux marques de se pencher sur la question, d’autant plus qu’il existe de plus en plus de solutions économiques (sur navigateur, par exemple) et/ou de prise en main aisée pour créer un catalogue de ses produits.

Les logiciels de réalité augmentée, des plateformes accessibles aux petites entreprises

De fait, la réalité augmentée n’est pas réservée aux grands groupes. Les PME également peuvent mettre en place une option de RA pour leurs produits, et ce de manière relativement accessible.

Les plateformes de réalité augmentée fonctionnent comme des CMS, c’est-à-dire des gestionnaires de contenu. Elles permettent aux utilisateurs de créer et mettre en ligne des modèles 3D qui seront plus tard incrustés dans la réalité. Les logiciels ne sont pas exclusivement réservés aux développeurs et proposent de plus en plus des interfaces de type “glisser-déposer” afin d’établir une base de données et de proposer ses produits à “essayer” par l’acheteur, que ce dernier soit consommateur ou commerçant. Les projets plus complexes peuvent être menés par un prestataire spécialisé.

Les logiciels de réalité augmentée proposent généralement ces fonctionnalités ou options :

  • Création d’objets 3D
  • Fonction glisser-déposer
  • Analytics

Si le logiciel ne propose pas la création des objets en 3D, il peuvent être modélisés au préalable, par exemple à l’aide d’un logiciel de conception assistée par ordinateur (CAO).

Les modes de vie et de consommation ont changé pour une durée indéterminée

L’autre idée saisissante qui ressort de cette enquête est l’influence de la crise de COVID-19 sur la perception et l’utilisation de la réalité augmentée dans les achats quotidiens. Et si la fréquence des achats en ligne devenait aussi importante, si ce n’est plus, que celle des achats en magasin ?

Cette donnée est appuyée par l’un des arguments en faveur de la réalité augmentée :  40 % des acheteurs en ligne et 43 % des acheteurs en boutique estiment que l’achat à l’aide de RA minimise le risque d’infection pendant la pandémie actuelle (p. ex. interaction avec les autres personnes ou essai de vêtements portés par quelqu’un d’autre).

À la question ”Pensez-vous que votre perception de la RA et votre disposition à l’utiliser a changé à cause de l’épidémie de COVID-19 ?”, 44 % affirme être “plus disposé(e) à l’utiliser maintenant”.

Les tendances dans le monde en matière d’adoption de la réalité augmentée

En Espagne, une personne sur deux cite le faible risque d’infection pour justifier son intérêt à utiliser la réalité augmentée dans les magasins ou les boutiques en ligne. Parmi les pays interrogés par GetApp, c’est celui où l’on enregistre un nombre légèrement plus élevé de répondants souhaitant s’essayer à la réalité augmentée pour les achats en ligne (54 % des personnes interrogées), suivi du Royaume-Un (53 %) et de l’Allemagne (52 %).

Pour les achats en magasin, ce sont les mêmes trois pays qui occupent le podium : Espagne (56 % des répondants), Allemagne (52 %) et Royaume-Uni (51 %).

L’Australie et le Royaume-Uni sont les pays où l’on cite une meilleure visualisation des produits comme principal avantage à la RA pour les achats en ligne (65 % et 60 % respectivement).

Les Pays-Bas et l’Espagne sont les pays où l’on retourne moins souvent les produits achetés par RA (47 % et 46 % respectivement).

Niveau achats, les vêtements sont les articles les plus commandés en ligne avec la RA dans tous les pays sondés : les résultats sont compris dans une fourchette allant de 77 % aux Pays-Bas à 90 % en Espagne et en Australie.

La réalité augmentée, un pont entre virtuel et réel

Les marques sont de plus en plus nombreuses à s’emparer de la RA afin d’explorer de nouvelles campagnes marketing et d’offrir aux consommateurs une nouvelle approche de leurs produits. Dans un contexte de crise sanitaire, cette technologie pourrait bien s’avérer essentielle dans nos nouveaux modes de vie.

Ils sont 49 % d’interrogés à affirmer qu’ils utiliseraient désormais la réalité augmentée si celle-ci était proposée sur les boutiques en ligne qu’ils consultent habituellement.

Les entreprises peuvent envisager de tirer profit de cette appétence des Français à utiliser de nouvelles technologies afin de ressortir plus fortes de la crise majeure que nous traversons.

Et maintenant ? Consultez notre catalogue de logiciels de réalité augmentée pour trouver l’outil qu’il vous faut.

Méthodologie de l’enquête : pour collecter les données de ce rapport, nous avons mené une enquête en ligne en août 2020. Les réponses proviennent d’un échantillon du marché cible français. Parmi les 1 290 personnes ayant été sollicitées, 1 007 ont été sélectionnées. Les répondants devaient être âgés de plus de 18 ans, résider en France, et leur situation devait être l’une des suivantes : travailleur à temps plein ou temps partiel, étudiant(e), indépendant(e), retraité(e), ou ayant perdu son emploi pendant la crise. Ils sont issus de divers secteurs d’activité.

 


Cet article peut faire référence à des produits, programmes ou services qui ne sont pas disponibles dans votre pays, ou qui peuvent être limités par les lois ou règlements de votre pays. Nous vous suggérons de consulter directement l'éditeur du logiciel pour obtenir des informations sur la disponibilité du produit et le respect des lois locales.


Partager cet article